Razlan Razali, le patron du team Petronas, satellite de Yamaha, se remet de sa déception de ne pas pouvoir présenter ses nouvelles troupes sur ses terres avec Valentino Rossi dedans. Le site de Sepang qu’il connait très bien aurait été l’écrin d’un lancement en grande pompe dans la saison 2021. Mais la Covid-19 continue à sévir, obligeant à revoir ses plans. Des projets en pointillés qui est aussi la fatalité d’un Marc Marquez à l’état de santé encore précaire. Une absence que le Malaisien n’est pas le dernier à regretter …

Le MotoGP est-il le même depuis que Marc Marquez est contraint de le regarder à la télé ? C’est une question récurrente dans un paddock où certains s’appuient sur ce vide laissé pour douter d’un niveau identique de la compétition. Une théorie logiquement lancée depuis le stand Repsol Honda, mais qui n’est pas partagé par la majorité des autres protagonistes. Le forfait de Marc Marquez, dû à un fait de course qui fait partie intégrante de la discipline, est dommageable pour le spectacle, mais ne dévalorise en rien les performances de ceux qui continuent à œuvrer sur la piste.

Razlan Razali qui préside aux destinées des couleurs Petronas dans le milieu dit ainsi : « Marc Marquez est clairement le meilleur pilote, mais cela ne veut pas dire que le championnat de l’année dernière valait moins sans lui. Il est tombé, s’est blessé et n’a pas terminé le championnat et c’est très malheureux pour lui, mais cela ne rend pas le championnat moins précieux et n’enlève rien à Joan Mir ».

Razlan Razali : « à Jerez, on a vu que Marc Marquez n’était qu’un humain »

Le Malaisien analyse cependant en profondeur la triste situation de l’officiel Honda jusqu’en 2024 : « je pense que Marc est un énorme talent rarement trouvé. Tout comme Valentino Rossi, Jorge Lorenzo ou encore Casey Stoner. Beaucoup de gens disent qu’il est surhumain. Mais à Jerez, nous avons vu qu’en fin de compte, malheureusement, il n’est qu’un humain ».

Lorsque GPOne lui demande s’il s’attend à ce que Marc Márquez revienne à temps, Razali reste évasif : « tout dépend de son rétablissement, il est encore jeune », a-t-il expliqué. « Il peut espérer pouvoir récupérer plus longtemps si le début du championnat devait être retardé. J’adorerais le voir revenir et je pense qu’il est tellement déterminé que nous ne devrions pas le radier en 2021. Voyons comment ça se passe, mais nous attendons avec impatience son retour ».

On rappellera au sujet de Marc Marquez que don dernier bilan de santé annonçait qu’il était sur la bonne voie tout en signalant qu’il restait sous traitement antibiotique. Chez Honda, on regarde de près cette situation car on ne veut pas revire une saison 2020 qui était la pire depuis 2002. De son côté, le pilote d’essai Stefan Bradl a livré sa sensation qu’il sera, en 2021, aussi sollicité que l’an passé … Enfin, l’équipe Repsol accueillera un nouveau pensionnaire cette année en la personne de Pol Espargaró.

Razlan Razali aimerait voir Marc Marquez à nouveau sur sa moto ...



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team