En théorie, tout est simple. Mais Razlan Razali, qui représente la puissance de feu Petronas dans le paddock, a déjà prévenu que ça ne l’était pas. Et pourtant : en 2021, Fabio Quartararo passe de Petronas Yamaha au team officiel de la marque en lieu et place d’un Valentino Rossi qui fait le chemin inverse puisqu’il a déclaré vouloir continuer sa carrière. Fin de l’histoire ? Non, puisque les parties en présence ne se parlent toujours pas.

Pour peu, on imaginerait de la mauvaise volonté. Car Razlan Razali qui préside aux destinées des couleurs du pétrolier malaisien dans le paddock des Grands Prix ne manque pas une occasion pour rappeler que, pour le moment, le cas Valentino Rossi relève pour lui du mystère. N’en déplaise à Yamaha, qui par la voix de Lin Jarvis assure que le scénario est cousu de fil blanc…

Sur crash.net il fait un point de situation dans lequel on note un certain désarroi : « je vérifie mon téléphone tous les jours et jusqu’à présent, je n’ai rien vu ! J’espère qu’au moins Valentino enverra un WhatsApp ou autre chose. Jusqu’à présent, rien, donc nous restons disponible pour lui. »

« Si cela arrive, c’est quelque chose que nous allons certainement examiner » ajoute le Malaisien. « Nous ne l’ignorerons pas. Il est neuf fois champion du monde et a beaucoup de poids en termes de marketing et d’exposition. Mais nous devons vraiment comprendre l’accord. Quelles sont les choses à faire et à ne pas faire ? Nous devons comprendre ce qu’il veut. »

Et effectivement, il n’y aura pas qu’à grimper sur la M1 aux spécifications usine. Qui paiera le salaire et les frais de location de la moto. A priori Yamaha, mais encore faudrait-il en être certain. Le contrat n’aura-t-il qu’une durée d’un an ou comportera-t-il des options de prolongations ? Vale souhaitera-t-il s’installer avec son équipe, David Muñoz en tête, son nouveau chef mécanicien qui n’a pas encore eu l’occasion de faire ses preuves ? Dans ce cas, Fabio partirait avec la sienne chez Yamaha. Reste qu’en cas de départ à la retraite du Doctor fin 2020, qui restera-t-il alors dans le box Petronas ?

En tant qu’équipe indépendante financée par le sponsor en titre Petronas, le team a besoin de ses pilotes pour effectuer les tâches de relations publiques nécessaires. Combien d’activités de ce type Rossi accepterait-il de mener ? Effectivement, ça vaut bien au moins un coup de fil…

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team