Après deux Grands Prix à Jerez où il a non seulement parfaitement lancé sa saison, mais aussi marqué le MotoGP de son empreinte en prenant le maillot jaune de la course au titre, Fabio Quartararo a pris une douche froide à Brno. Le soleil était pourtant au rendez-vous, mais pas la performance dans une course au verdict inédit. Le rookie Brad Binder a concrétisé sur une KTM, le compatriote Johann Zarco était sur le podium, tout comme Franco Morbidelli, son équipier face auquel il a été impuissant. Le Red Bull Ring arrive, et il écrira deux chapitres de cette saison décidément pleine de surprises.

Et en guise de surprise, il y aura, en Autriche, une météo promise pour être passable. Il faudra donc se rappeler comment on va vite sous la pluie. Des conditions qui devraient diluer cet avantage révélé par Fabio Quartararo au moment de faire le bilan de sa prestation en République tchèque. Et voulant qu’en testant tant à Brno que sur le Red Bull Ring, des informations bien utiles soient échangées avec Michelin…

Une approche que le Français rappelle au moment de se rendre sur le tracé situé en Styrie : « nous savons que KTM sera à nouveau fort au Red Bull Ring car ils y ont déjà beaucoup testé. Cela signifie qu’ils ont beaucoup de données importantes qu’ils peuvent utiliser dans les courses ».

Mais il se concentre aussi sur son sort : « ce n’était pas notre meilleur week-end à Brno, mais nous arrivons en Autriche avec neuf points de plus. C’était important », signale justement le double vainqueur de la saison. « J’aime vraiment la piste en Autriche, j’ai hâte d’y être »

Morbidelli est aussi en pleine euphorie

La météo aura une lourde influence sur le déroulé du week-end : « il faut attendre et voir quelles conditions prévaudront dès notre arrivée. Les bulletins météorologiques sont mitigés pour le moment. Mais je pense que je peux être rapide là-bas et remonter sur le podium. Nous allons certainement essayer de répéter au moins le résultat du top 3 de l’année dernière », a déclaré « El Diablo », rappelant sa troisième place en 2019.

Il lui faudra surveiller un équipier Franco Morbidelli qui a passé un cap le week-end dernier à Brno, en se rendant compte qu’il était en mesure, lui aussi, de gagner sur une Yamaha Petronas : « je pense que j’ai lentement réalisé que j’avais atteint mon premier podium en MotoGP. Je suis vraiment content car cela m’a donné beaucoup de confiance en moi pour ces deux courses en Autriche avec le fait de savoir que je peux me battre au sommet », a ainsi souligné le Champion du Monde Moto2 de 2017…




Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team