Après une saison 2019 qui était sa première en MotoGP particulièrement convaincante, le Français Quartararo avait été catégorisé comme le premier danger pour Marc Marquez. Ce dernier blessé puis forfait, Fabio Quartararo a été propulsé dès l’entame de la campagne 2020 comme le grand favori pour le titre. Un pronostic que ces deux victoires à Jerez ont confirmé. Puis les embuches sont arrivées et, finalement, c’est à une modeste huitième place que le pilote Petronas Yamaha a fini la compétition. Une déception que le vétéran Kevin Schwantz analyse en donnant des pistes pour une année 2021 plus satisfaisante.

Fabio Quartararo a connu une excellente période allant de ses débuts en MotoGP en 2019 à l’entame de saison en 2020. Puis il y a eu un ralentissement avant un coup d’arrêt qui a semblé comme faire perdre le fil au Français. Un revirement que la légende Kevin Schwantz a analysé, en prenant en compte tous les paramètres, soit tant humain que technique.

Le Champion du Monde 1993 sur Suzuki déclare ainsi dans des propos rapportés par Speedweek : « il a si bien commencé la saison. Je pensais que ce serait son année. Mais à la fin de la saison, il avait du mal à obtenir des points. Mais il n’y avait pas que lui ». Le Texan rappelle ainsi que les autres pilotes Yamaha, en l’occurrence Maverick Viñales et Valentino Rossi ont également connu de plus en plus de difficultés au fil de la saison.

Seul Morbidelli a pu défier le nouveau champion du monde Joan Mir avec la machine de l’année dernière et décrocher le statut de vice-champion du monde. « Yamaha ne peut pas être satisfait de cela, c’est inacceptable. Ils verront où les problèmes sont survenus et essaieront de les éradiquer », déclare Schwantz.

« Quartararo doit être plus régulier »

Le vétéran de 56 ans donne ensuite plus de détails sur Quartararo : « j’espère qu’il retiendra de la saison qu’il était fort au début. Maintenant, il doit découvrir ce qui s’est passé après cela. Il doit retrouver sa forme ». Mais l’Américain dit aussi : « les chutes inexplicables ne sont pas nouvelles. Il avait déjà montré ça en Moto2. Il doit être plus régulier. Il est impossible que certains week-ends, il soit inatteignable et imbattable et que le week-end suivant, il retombe à la 14e ou 15e place. Il a déjà montré cette tendance dans le passé, mais je suis sûr que l’équipe d’usine Yamaha examinera de près comment ils peuvent être cohérents ».

On rappellera que Fabio Quartararo a reconnu devoir gérer ses émotions et qu’il s’astreindra à un travail psychologique pour honorer cet objectif. Il faudra aussi que Yamaha fasse sa part en présentant une M1 de dernière génération enfin plus convaincante que la précédente. Un déséquilibre entre les deux générations de moto que la conclusion de la saison 2020 a mis en évidence :  après des victoires à Jerez et en Catalogne, le pilote français à la dernière Yamaha a été devancé par son coéquipier de chez Petronas SRT Franco Morbidelli doté de la machine dite « A-Spec ». Ce dernier termine second d’un classement général où Quartararo ne pointe que huitième.



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team