Ce jeudi 26 août 2021, Valentino Rossi a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Silverstone, en prélude au Grand Prix de Grande-Bretagne.

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien qui vit sa dernière demi-saison en MotoGP.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Valentino Rossi sans la moindre mise en forme.


Valentino Rossi : « Bonjour à tous ! C’est un plaisir d’être ici à Silverstone, en particulier parce que j’aime beaucoup cette piste. C’est l’une de mes pistes favorites. C’est une piste très rapide, très longue, avec beaucoup de virages. Elle est très technique et y piloter une MotoGP procure beaucoup de plaisir car elle a la bonne taille pour les MotoGP (rires). Les dernières années, j’y ai toujours été plutôt compétitif, et la dernière fois j’ai été très fort durant tout le weekend. Je suis parti de la première ligne pour essayer de faire un podium mais malheureusement je suis seulement arrivé quatrième à la course. Mais quoi qu’il en soit, nous essaierons de recommencer à partir de cette course même si beaucoup de choses ont changé en deux ans. Nous devrons donc voir notre niveau mais nous essaierons de donner notre maximum. »

Quelle est votre réaction à la rupture entre Yamaha et Maverick Viñales ?
« Sincèrement, je pensais qu’ils allaient régler la situation, mais honnêtement j’en sais autant que vous : Je n’en sais pas beaucoup plus. Peut-être qu’il y a d’autres problèmes. Bien sûr, le mouvement crée d’autres mouvements, alors nous verrons lors des prochaines courses. Quoi qu’il en soit, Maverick pilotera l’Aprilia dès que possible, et c’est très intéressant car il semble que l’Aprilia soit compétitive et Maverick est quelqu’un de très rapide. Cela sera donc intéressant durant la deuxième partie de la saison, et nous devrons savoir qui ira dans le team Factory, peut-être Franco, je ne sais pas, et qui sera mon coéquipier. »

Lewis Hamilton a déclaré il y a deux semaines qu’il souffrait encore des séquelles de la Covid. Est-ce également votre cas ?
« J’ai beaucoup pensé à ça car il est vrai que mes résultats sont moins bons qu’avant depuis que je suis revenu de la Covid. Car avant que je n’attrape la Covid, je faisais quelques erreurs et j’ai eu quelques chutes mais j’étais plus rapide. Mais je ne pense pas avoir le moindre problème. Ce que je veux dire, c’est que je me suis senti mal pendant deux jours puis j’ai été un peu fatigué pendant une semaine, mais après je me suis senti normal. Nous nous entraînons toujours et nous essayons de comprendre avec les résultats de l’entraînement si la Covid a entraîné certains problèmes ou s’il demeure certains problèmes. Mais je ne pense pas. Sincèrement, je me sens à 100 % et je ne ressens aucun problème. »

Quel est l’intérêt d’avoir Bryan (Toccaceli) comme coach pour la VR46 Academy ?
« L’histoire de Bryan nous a choqué car c’était déjà un bon ami, en particulier avec Stefano Manzi, et c’était vraiment un garçon fou, plein d’énergie. Physiquement, il avait beaucoup de force et il pouvait me soulever avec ses deux bras car il était très fort. C’était donc très mauvais mais on a ensuite compris qu’il serait bien de faire quelque chose ensemble pour rester ensemble. Nous avons eu cette idée, qui pour moi est très bonne, de prendre Bryan avec nous pour faire le coach en motocross pour l’Academy et le Camp. C’est super car nous restons ensemble. D’un certain point de vue, c’est une mauvaise situation car Bryan voudrait rouler à moto, mais d’un autre côté c’est super car il ne reste pas chez lui : Il vient avec nous, il se déplace toujours sur la piste pour observer nos styles et nos sauts, et nous nous amusons beaucoup. Bryan est très heureux. Quand vous restez en contact avec quelqu’un qui a ce genre de problème, cela vous procure toujours une motivation supplémentaire et une force supplémentaire, car ils deviennent toujours très fort dans d’autres domaines. À part cela, nous nous amusons toujours, car il est très amusant, même la nuit pour faire la fête (rires). C’est bien d’être ensemble. »

Vous avez dit que vous ne saviez pas qui ira dans le team officiel ? Cela a-t-il changé ? Cela pourrait-il être vous ?
« Concernant le team Factory, non, je pense que je vais rester ici chez Petronas, à ma place, durant la saison. »

Ces dernières semaines, la suspicion semble s’installer autour de l’implication de certains de vos partenaires de votre projet MotoGP. Êtes-vous davantage au courant qu’en Autriche ?
« Je ne suis pas celui pour parler des derniers détails car je suis plutôt occupé à d’autres sujets durant cette période (rires). Mais Luca et Uccio travaillent, et ce que je sais, c’est que le projet du team MotoGP pour l’année prochaine continue. Mais je ne connais pas très bien des derniers détails, donc vous devez parler avec eux. Mais je pense que nous réglerons ça d’une quelconque manière et que de toute façon nous ferons le team l’année prochaine. »

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team