Dans ce premier classement du Grand Prix de Styrie, et avec ses pilotes Aleix Espargaró et Savadori, Aprilia a joué le constructeur italien que l’on n’attendait pas à pareille fête. De quoi faire rougir de colère le compatriote Ducati à qui, justement, on avait pronostiqué ces positions dans le trio de tête. Un exploit lorsque l’on sait que, jusque-là, le Red Bull Ring n’était pas le terrain de jeu favori de la RS-GP. De quoi faire réfléchir non seulement Andrea Dovizioso, mais aussi, et certainement surtout Maverick Viñales…

Du point de vue d’Alex Rins, l’affaire est faite : Viñales sera chez Aprilia pour 2022. Si tel est le cas, l’Espagnol doit être rassuré sur son choix en regardant les feuilles des temps des deux premières séances d’essais libres de ce Grand Prix de Styrie. Savadori a fait le travail sous la pluie en prenant le meilleur chrono tandis qu’au terme de la FP1 sèche, Aleix Espargaró s’est carrément installé troisième et à seulement 0,378 seconde des leaders.

« Je suis content. Ce n’est que vendredi, mais c’était bien » se réjouit l’Espagnol. « J’étais nerveux. C’était comme après l’hiver, j’étais nerveux. C’était un peu comme le premier jour d’école. Mais je me suis senti bien dès le premier virage ». Il ajoute, radieux : « l’Autriche est normalement une piste où nous ne sommes pas très bien. J’ai déjà battu mon record du tour de l’an dernier. Les gars d’Aprilia étaient contents aussi, on a fait quelques trucs ».

Aleix Espargaró à Spielberg

Aleix Espargaró : l’Aprilia 2021 est une histoire différente

Espargaró ajoute : « la moto 2021 est tout simplement meilleure partout. C’est une histoire complètement différente. Je peux freiner beaucoup plus fort ici à présent, c’était toujours mon problème en 2020. Cette moto, avec cette position de moteur est juste beaucoup mieux. L’accélération est également bonne, les ailerons ont apporté plus d’appui, j’ai moins de problèmes de wheeling. J’ai pris le moteur Mugello ici, il est un peu plus puissant. On dirait que la moto est compétitive ici aussi ».

Concernant la météo changeante à Spielberg il commente : « je ne veux certainement pas rouler sous la pluie, mais c’est mieux que prévu. Il n’y avait pas non plus beaucoup d’eau sur la piste ». Aprilia a apporté de nouveaux freins : « ils sont meilleurs en refroidissement. C’est bien ici et ce sera aussi le cas au Japon, où les freins sont très sollicités. On va de plus en plus vite, il faut donc pouvoir bien décélérer les motos. »

Son équipier Savadori a ajouté : « être premier d’une séance, même sur une piste mouillée, c’est toujours agréable. Dans ces conditions, je me suis toujours senti bien, car par rapport au sec, la moto et les pneus bougent plus et cela me donne une meilleure sensation, disons similaire à certains égards aux machines que j’ai pilotées dans le passé. Cependant, même sur le sec, mes sensations avec le RS-GP sont toujours meilleures, c’est une piste nouvelle pour moi donc les FP1 ont surtout servi à trouver les références. Il va falloir travailler session par session, car les conditions météo sont assez variables et cela nous oblige à être prêts à tout ».

MotoGP Styrie, FP2: Savadori emmène Aprilia au sommet, Rossi en dernier

MotoGP Styrie J1 : chronos cumulés

Crédit classement motogp.com

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro, Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini