Maverick Viñales est à présent prévisible. Lorsqu’il est bien classé, tout est formidable, et dans le cas contraire, il y aurait comme un complot fomenté au plus profond du recoin de son box destiné à le priver d’un bon résultat. Ce samedi, celui qui a décidé de quitter Yamaha à la fin de cette année s’est fait étonnamment remarquer lors de la FP3 en vilipendant son équipier Quartararo leader de la marque et au championnat. Lors des qualifications, pendant que le Français jouait la pole position, l’Espagnol se contentait du neuvième rang. Evidemment, il n’y est pour rien. On souhaite bien du plaisir à Aprilia l’an prochain, car il se confirmerait que ce soit sa destination…

Une éventualité que nous vous avions soumise il y a déjà un mois lors du Grand Prix à Assen, et qu’Alex Rins a comme confirmé dans sa conférence de presse du jeudi. Vu le talent de Viñales, c’est une affaire inespérée pour Aprilia. Mais il faudra bien le cadrer et rester droit dans ses bottes techniques au vu de ce qu’il a apporté au projet Yamaha

Sur cette possible nouvelle aventure, Viñales n’a bien sûr rien confirmé : « c’est sûr qu’en 2022 je serai sur la grille de départ, je ne passerai pas un an loin des motos » a-t-il déclaré.  « Je suis un guerrier et je dois me battre pour obtenir ce que je mérite. Je vais donc pousser jusqu’à la fin de l’année et j’espère que Yamaha m’aidera ».

Quartararo

Viñales : “je me suis retrouvé dans les graviers à chaque freinage”

Une dernière phrase intéressante. Mais au Red Bull Ring, le projet part mal, avec cette neuvième place de départ que l’Espagnol commente ainsi : « que s’est-il passé dans l’après-midi ? C’est une bonne question et j’aimerais avoir une réponse, surtout pour moi. Malheureusement, je ne l’ai pas ». Il ajoute : « en FP4 j’ai eu quelques problèmes de moteur, au premier coup de gaz, il a semblé couper la puissance, puis en qualifications j’ai eu du mal à arrêter la moto. J’étais optimiste, car lors de la FP3 j’ai très bien freiné et en Q2 je me suis retrouvé dans les graviers à chaque freinage ».

Cela ne veut pas dire que Viñales a jeté l’éponge pour la course… « Bien sûr, partir 9e ou 1er, ce n’est pas la même chose, mais je vais essayer de retrouver les sensations de ce matin. Si je réussis j’aurai une bonne occasion de bien faire ». Il termine : « je ne sais pas dans quelles conditions on va trouver, bien sûr je préférerais une course sèche qu’un « flag to flag », mais, en tout cas, ce sera amusant ». On rappellera que des rumeurs de report de la course le lundi ont cours dans le cas où la pluie rendrait les conditions de course trop dangereuses.

Viñales Allemagne

MotoGP Styrie J2 : qualifications

Styrie

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP