C’est à croire qu’il a des yeux partout, qu’il est connecté en permanence avec un dispositif d’alerte instantanée dès que son nom apparaît en mot clé. Entre Jorge Lorenzo et la toile en générale comme les réseaux sociaux en particulier, c’est un lien fort et très étroit. Dès qu’il est cité ou sous-entendu, le Majorquin se rue sur le clavier pour accélérer la rééducation de son scaphoïde convalescent. Dernier épisode en date de cette frénésie : une réponse à Cal Crutchlow.

L’Anglais se remet difficilement d’une grave blessure à la cheville subie lors des essais du Grand Prix d’Australie. L’Espagnol est aussi en convalescence à cause d’un scaphoïde opéré et touché lors d’un accident à l’entrainement. Il fera équipe cette saison avec un Marc Márquez dont l’épaule doit encore recouvrer toute sa force et sa mobilité. Un trio qui compose la force de frappe de Honda…

C’est justement le cas de la Honda qui a réuni le pilote LCR et l’officiel Repsol. Crutchlow avait évalué la RC213V plus physique que la Desmosedici de chez Ducati. Et on rappellera que le Britannique a été un officiel de Borgo Panigale. Il est donc autorisé à comparer. Mais Lorenzo aussi. Et l’avis diverge.

Tuttomotoriweb relaie ainsi sa réponse : « je ne suis pas d’accord avec Cal, il est chez Honda depuis plusieurs années, je ne sais pas si les motos ont beaucoup changé ou peut-être s’il ne se souvient plus comment était la Ducati “.

Il termine : “mes premiers tours avec la Honda m’ont convaincu qu’elle n’était pas aussi physique que la Ducati. De fait, je n’aurai pas beaucoup de problèmes. À Jerez, je n’étais pas à 100% physiquement, mais j’ai quand même réussi à bien rouler“.

Voilà qui est dit. Au passage, Jorge Lorenzo n’a toujours fait aucun commentaire sur la fermeture de son musée en Andorre.

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team