C’est une sorte de retour vers le futur qu’a joué Maverick Viñales dans un test MotoGP où généralement on prépare l’avenir. Ainsi, on a retrouvé un Espagnol champion des essais à défaut d’être celui des Grands Prix, avec des commentaires dignes d’une recrue de Yamaha. En Catalogne, l’équipier de Quartararo est reparti comme de zéro, avec un employeur qui a décidé de le cadrer un peu plus en lui choisissant, cette fois, son chef mécanicien…

On ne racontera pas une nouvelle fois les circonstances qui ont amené Viñales à se retrouver avec Galbusera en lieu et place d’un Esteban Garcia qu’il avait réclamé à ses côtés en lieu et place de Ramon Forcada. On ne reviendra pas plus sur les échanges pleins de sous-entendus entre le pilote et Yamaha durant le meeting catalan. Mais le résultat est là : Maverickl Viñales est revenu à un discours positif, comme s’il avait compris qu’il était dans son intérêt de faire table-rase du passé et de reprendre sur de nouvelles bases sa relation avec un constructeur d’Iwata qui lorgne sur la relève qui s’affirme tant en Moto2 qu’en Moto3… Et qui peut à présent s’appuyer sur un patron : Fabio Quartararo.

Le test à Montmelo qui a succédé au Grand Prix de Catalogne ne pouvait pas mieux tomber pour cette relance de Viñales chez Yamaha dont le nouveau chef mécanicien Silvano Galbusera est le symbole. Et le Top Gun a voulu lancer cette nouvelle ère de la meilleure des façons, en signant le meilleur temps de la journée, alors que durant le week-end écoulé, il s’était montré incapable de jouer le pole position ou le moindre podium.

L’Espagnol a ainsi réalisé le meilleur temps lors des essais de lundi à Barcelone en 1’39.400. Ce qui lui donnait un avantage de 0,137 seconde sur son équipier Fabio Quartararo. Le leader français du championnat devant son compatriote Johann Zarco avait signé samedi le temps de la pole en 1’38.853. « Nous aborderons lundi différemment des journées de test précédentes et ferons un travail différent. Nous voulons continuer sur la voie que nous avons choisie » a avait annoncé Viñales au terme d’un meeting à Barcelone où il a fini par être classé cinquième, après avoir bénéficié de la double pénalité de Quartararo, rétrogradé au sixième rang après le rocambolesque épisode de la combinaison ouverte.

Le pilote de 26 ans a effectué un total de 85 tours d’essais sur le Circuit de Barcelona-Catalunya, après quoi il a expliqué : « en général, j’ai travaillé sur les sensations et les réglages de la moto. Nous avons essayé de tout comprendre et nous nous sommes également concentrés sur le tour rapide, car il manquait beaucoup de choses en qualifications lors du Grand Prix de Catalogne et cela nous a privés de la chance d’un podium. »

Viñales : “nous nous comprenons de mieux en mieux”

« J’ai aussi beaucoup travaillé sur l’avant et l’équilibrage des freins et, petit à petit, Silvano et moi comprenons de mieux en mieux ce que j’attends de la moto et comment je dois la piloter. Et c’est la chose la plus importante », a ajouté Viñales. « Mais nous devons encore nous améliorer et je suis confiant, car ce n’était que le premier week-end de course et le premier test avec Silvano ».

« Nous avons beaucoup essayé et le premier objectif était de collecter un maximum d’informations afin de préparer la moto pour la prochaine course. J’ai aussi beaucoup roulé entre 14h00 et 15h00 car ensuite la piste est très glissante. Et nous avons pu nous améliorer un peu », termine qui compte 25 victoires en Grand Prix à son actif, et qui pointe actuellement sixième du Championnat du monde.

MotoGP Test Barcelone : chronos

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP