Aleix Espargaró a fait fort en ce premier jour de test au Qatar qui réunissait tout le gratin du MotoGP à Losail. Avec son Aprilia version 2021, il s’est montré conquérant, se retrouvant en haut de la feuille des temps à chaque fois qu’il a fallu hausser de rythme dans la dernière partie de la journée, soit celle qu’il ne fallait pas rater pour s’affirmer. Leader d’un top 5 où l’on recense cinq des six marques engagées, la physionomie du plateau est prometteuse. D’autant plus que l’Espagnol prévient que sa prestation n’a rien d’un accident de parcours …

Lors de la présentation de la nouvelle RS-GP, Aleix Espargaró avait suscité une certaine émotion en jurant qu’il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour offrir un podium cette année au team Gresini Aprilia, en l’honneur du patron Fausto emporté par une infection à la Covid-19.

Une ambition qui ne semble plus relever du rêve éveillé depuis cette première journée d’essai au Qatar. Et pour cause : il a signé le meilleur chrono, avec un temps absolu plus qu’honorable au regard des références signées sur cette piste qui n’était pas à son meilleur niveau ce samedi …

Aleix Espargaró commente ainsi son 1’54″687 … « La moto ne ressemble pas à une révolution, mais son pilotage est très différent, surtout en termes de stabilité. Il y a aussi une bonne amélioration de l’accélération, mais nous souffrons un peu de la vitesse de pointe. Nous devons encore trouver le bon équilibre entre les points forts et les points faibles, mais le travail accompli est très bon ».

Aleix Espargaró a aussi été rapide lors d’une simulation de course

« La vitesse de pointe est faible, nous sommes loin des Ducati, nous devons nous améliorer, mais j’aime l’accélération : comme je l’ai dit, nous devons trouver le bon équilibre » dit-il. « Je suis évidemment fier et heureux d’être le premier, cela ne m’était jamais arrivé lors des tests. Je pense que nous avons fait une bonne amélioration, j’ai fait une simulation de 10 tours et j’ai été rapide. Cela me donne de la satisfaction, alors nous verrons notre vrai potentiel plus tard. Nous avons fait un très bon test à Jerez et ici nous avons fait des améliorations similaires. J’ai essayé le matériel à notre disposition, également deux ensembles aérodynamiques différents et notre programme pour les prochains jours est assez intense ».

Il termine : « j’ai tout le temps fait des tours de piste tout seul, même pendant la demi-simulation. Nous verrons dans les prochains jours si nous pouvons nous comparer aux autres ». Aprilia sera-t-il la grosse sensation de cette année en MotoGP ?

MotoGP Test Qatar 1 J1 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini