La saison démarre mais vous allez vous coucher ? Ne vous inquiétez pas : comme pour la première journée, et comme hier, on s’occupe de tout !

Demain matin, à votre réveil, vous trouverez dans cet article actualisé en permanence de 3h00 à 11h00 toutes les informations disponibles concernant cette dernière journée d’essais 2019 du plateau MotoGP.


20h30 :
Les références à prendre en considération tiennent maintenant en 5 chronos :
– Record officiel du circuit en 1’59.053 au crédit de Dani Pedrosa (Honda),
– Meilleur temps des tests IRTA 2018 en 1’58.830 par Jorge Lorenzo (Ducati),
– Meilleur temps du ShakeDown 2019 : Aleix Espargaró en 2’00.500 (Aprilia).
– Meilleur temps de la première journée du test IRTA : 1’59.621 par Marc Márquez (Honda).
– Meilleur temps de la deuxième journée du test IRTA : 1’58.897  par Maverick Viñales (Yamaha).

Au chapitre des pilotes, le fait le plus notable est le remplacement provisoire de Jorge Lorenzo blessé par Stefan Bradl aux côtés d’un Marc Márquez encore convalescent chez Honda malgré 79 séances de physiothérapie et 217 heures de récupération. Toujours chez Honda, Cal Crutchlow est également convalescent, après sa chute à Phillip Island qui lui a fracturé à 17 endroits le piedA un moindre niveau, Dani Pedrosa est également contraint au repos, laissant Mika Kallio assumer pleinement le rôle de pilote d’essai malgré un genou encore amoindri.

Michelin a communiqué sur l’allocation pneumatique pour ce test à Sepang. Elle est très similaire à celle fournie pour le dernier Grand Prix en Malaisie.
Cependant, 3 nouveaux pneus sont proposés aux pilotes à des fins d’évaluation :
– Une nouvelle gomme avant Medium/Hard
– Deux pneus arrière utilisant la nouvelle technologie introduite ponctuellement en 2018 pour améliorer l’adhérence et la constance. L’un est tendre, l’autre Medium.

Le premier jour, Marc Márquez a véritablement impressionné, tout comme Álex Rins, alors qu’à l’inverse on attendait mieux des pilotes Ducati, à l’exception de Tito Rabat qui a brillé.
Le deuxième jour, Marc Márquez a connu quelques douleurs et  Álex Rins a failli créer l’exploit, avant que Maverick Viñales ne s’approche in extremis à 6 centièmes du record absolu de Jorge Lorenzo ! Le record de ce dernier survivra-t-il à aujourd’hui ?  Plus personne n’y croit vraiment…

Les Ducati ont été très consistantes hier et, au final, le regroupement voulu par Carmelo Ezpeleta par la biais de la réglementation est bien en train de s’opérer, puisque même les Aprilia apparaissent plus compétitives. Sans vouloir jouer les Madame Soleil de comptoir, le titre 2019 pourrait bien couronner celui qui fera le moins d’erreurs…

Côté Français, on travaille bien et progresse bien aussi, que ce soit pour Johann Zarco, Fabio Quartararo ou Tech3.

3h00:
Ciel absolument immaculé ce matin au dessus de Sepang. On le sait, car certains l’ont déclaré, les pilotes vont attaquer dès les premières minutes pour tenter de faire claquer un chrono en profitant de la relative fraîcheur de la première heure. Il fait 28° comme hier, et la dernière journée de ce test MotoGP vient de débuter…

3h15:
Dès l’extinction des feux rouges, Valentino Rossi, Tito Rabat, Johann Zarco, Aleix Espargaró, Fabio Quartararo, Stefan Bradl, Mika Kallio, Miguel Oliveira, Karel Abraham et Hafizh Syahrin prennent la piste. Andrea Dovizioso et Cal Crutchlow suivent dans foulée.

Andrea Dovizioso essaie un nouveau carénage tandis qu’une des motos de Danilo Petrucci dispose de la barre en aluminium perçu à Jerez.

Malheureusement, un problème de chronométrage nous empêche de savoir ce qui se passe réellement en piste.

Tout au plus pouvons-nous prendre connaissance que Johann Zarco a amélioré son temps d’hier en 1’59.835, ce qui constitue le 3e temps de la matinée derrière Andrea Dovizioso (1’59.512) et Cal Crutchlow.

3h30:
Maverick Viñales et Álex Rins se sont maintenant intercalés entre Cal Crutchlow et Johann Zarco.

Puis, dans son 7e tour, Valentino Rossi s’empare de la 3e position, juste avant qu’Aleix Espargaró impose son Aprilia en tête en 1’59.504.

Francesco Bagnaia est alors le premier Rookie, 10e à 0,4 seconde du leader, juste devant Miguel Oliveira.

Mais les chronos descendent rapidement et Valentino Rossi s’empare de la pole position provisoire en 1’59.155 dans on 9e tour, devant Andrea Dovizioso, Tito Rabat, Aleix Espargaró, Cal Crutchlow, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Álex Rins, Johann Zarco et Pol Espargaró.

3h45 :
Danilo Petrucci intègre le top 5, juste avant que Cal Crutchlow améliore la référence provisoire en 1’59.095 devant Franco Morbidelli.
Maverick Viñales casse ensuite la barre des 1’59 en 1’58.906 dans son 7e tour, un temps qu’il améliore en 1’58.644 au passage suivant, nouveau record du circuit !
Marc Márquez a pris la piste après les autres et figure 7e après 3 tours lancés. Il améliore un tour plus tard mais figure toujours à 1/2 seconde de Maverick Viñales.
Francesco Bagnaia, qui était redescendu dans les profondeurs du classement entre-temps, revient au premier plan en plaçant sa Ducati GP18 à la 3e position.

Après 40 minutes, on commence à penser que les choses se calment un peu… quand Danilo Petrucci et Andrea Dovizioso font parler la poudre, le premier claquant un 1’58.239, record absolu du circuit !
Ils sont 3 à battre le record de Jorge Lorenzo: Danilo Petrucci, Andrea Dovizioso et Maverick Viñales.

4h00:
Jack Miller s’intercale entre les 2 Ducati officielles: triplé de Borgo Panigale ! Et Francesco Bagnaia n’est pas bien loin: Les Ducati ont-elles un peu caché leur jeu les premiers jours ?

Crédit classement : MotoGP.com

4h15:
On vous disait que Francesco Bagnaia n’était pas loin ? A peine la barre de la première heure passée, le pilote Alma Pramac hissait sa GP18 en seconde position, à seulement 6 centièmes de Danilo Petrucci : carré d’as Ducati !

4h30 :
Cette fois, la piste ne semble plus assez fraîche pour exploser les chronos. Peut-être ce soir…
Les Suzuki disposent d’un nouveau carénage avec la lèvre inférieure de la prise d’air plus proéminente et un appui aérodynamique augmenté grâce à une surface d’ailerons agrandie.
Álex Rins et Joan Mir utilisent le nouveau carénage, Sylvain Guintoli l’ancien.

4h45:
On apprend la raison de l’absence d’Andrea Iannone aujourd’hui : il souffre toujours de la rage de dent qui lui avait empêché de participer au shakedown ! Le pilote Aprilia restera donc (au mieux) sur sa 21e position, à 1,5 seconde de son véloce coéquipier. Les débuts chez Aprilia semblent pour le moment un peu compliqués…

5h00:
Joan Mir
a gagné une demi-douzaine de places et intègre le Top 15.
Peu d’activité en piste…

Crédit classement : MotoGP.com

5h30:
Franchement, il n’y a pas grand-chose à dire…
L’activité en piste se limite à 6 pilotes dont deux d’essais et le classement n’a pas changé.
Álex Rins, Joan Mir et Karel Abraham sont ceux qui ont le plus roulé (36 tours) alors qu’à l’opposé, Hafizh Syahrin n’a fait que 11 tours.
Il est midi trente à Sepang, et les équipes semblent juger les hautes températures de piste (presque 55° en ce moment) peu propices à des simulations de course.

6h00:
On n’arrête plus les pilotes Suzuki, Álex Rins et Joan Mir ayant maintenant 42 tours à leur actif. Pour rappel, le Grand Prix en comporte 20.
Malgré la douleur énoncée hier, Marc Márquez a déjà fait plus de tours aujourd’hui que lors du premier jour (29). Il en a fait 37 hier.
Les pilotes d’essais Yamaha ne sont pas clairement identifiés car Katsuyuki Nakasuga, Kohta Nozane et Jonas Folger se partagent les 2 M1. Il semble toutefois que Jonas Folger soit le plus assidu aujourd’hui.

Crédit classement : MotoGP.com

6h15:
Explications d’Andrea Iannone à GPone pour expliquer son forfait suite à sa rage de dent: ” Rien. Je ne suis pas au top. Ici, il y a tellement de choses à essayer, et avec ces températures et ma condition, Bradley est plus approprié que moi pour ce travail. Il y a des nouvelles choses à régler et ce serait un risque de tomber . Si c’était un week-end de course, j’aurais certainement couru, mais ce n’est qu’un test et il n’est pas nécessaire de prendre des risques. Je rentre chez moi et je vais faire de nouveaux examens “.

6h30:
Il ne fait pas de bruit mais a notablement progressé: Takaaki Nakagami, 7e le premier jour, 10e hier et 9e actuellement, devant Valentino Rossi et Marc Márquez. Le pilote LCR fait plus que bien résister à l’offensive Ducati…

” Être dans le top dix est une bonne chose pour nous. Il s’agit toutefois de tests, et l’essentiel est que nous restions concentrés sur notre programme et notre programme d’essais, ce que nous faisons. Nous travaillons dur pour améliorer les réglages de la moto. Nous avons eu un peu de mal avec la stabilité au freinage, mais nous avons finalement trouvé une amélioration et un meilleur feeling sur les freins.  D’un autre côté, il nous manque encore un peu d’adhérence à l’arrière. Nous devons voir si nous pouvons trouver un meilleur équilibre sur la moto, et ensuite nous pourrons faire une simulation de course”. 

6h45:
Danilo Petrucci
aurait chuté au virage #5. Sans gravité.

Après Suzuki et Ducati, nouveaux ailerons également pour Maverick Viñales

 

7h00:
2 pilotes en piste dans la fournaise (Danilo Petrucci a bien chuté et son chrono n’a pas enregistré son retour dans la pit lane): Johann Zarco et Fabio Quartararo

Crédit classement : MotoGP.com

7h15:
Après 29, 37 et 39 tours, test terminé pour Marc Márquez. Tous les jours un peu plus…

7h30:
Seul Mika Kallio est en piste.
Nous avons demandé la raison de ce manque d’activités. Certes, la piste est à 60° en ce moment le plus chaud de la journée, mais il y a aussi une autre explication : après 3 jours de test dans cette fournaise et cette humidité, les pilotes sont cuits, tout simplement ! On ne peut leur en vouloir…

8h00:
Personne en piste… il reste 3 heures de test.

Crédit classement : MotoGP.com

8h30:
Simon Crafar en direct du circuit (seul Jonas Folger tourne à l’arrière plan)…

 

8h45:
Si la pole de Danilo Petrucci a été faite avec un pneu arrière “normal”, les meilleurs temps des pilotes Pramac Francesco Bagnaia et Jack Miller (2e et 3e) ont été faits avec le nouveau pneu arrière Michelin.
Piero Taramasso (Michelin) : « jusque-là, je suis très heureux car la météo est très bonne et nous avons pu faire beaucoup de travail. Maintenant, nous avons beaucoup de données à analyser. Comme vous le savez, nous sommes venus ici avec quelques solutions nouvelles : une gomme avant à mi-chemin entre tendre et médium, et deux nouveaux composés arrière, un tendre et un médium. Jusqu’à maintenant, les résultats sont très bons et si nous les confirmons au Qatar, nous introduirons ces pneus pour cette saison. Le plan est donc d’introduire le pneu avant dès le Qatar, pour le Qatar, l’Argentine et Austin,  alors que nous pourrons utiliser le pneu arrière à partir de Jerez, pour Jerez, Barcelone et le Mugello ».

9h00:
Les activités en piste ont repris avec Jack Miller, Pol Espargaró, Maverick Viñales, Stefan Bradl et Sylvain Guintoli.

Crédit classement : MotoGP.com

9h15:
Le chrono de Jack Miller (qui dispose d’une “boîte à salade” plus grosse que d’habitude) vient de se bloquer dans le 3e secteur : chute sans gravité au virage 7 alors que le pilote australien faisait une simulation de course.

9h30:
Fabio Quartararo devient le pilote qui a le plus roulé aujourd’hui : 59 tours ! Et il roule toujours…
Notez le bras oscillant “Big Mama”, comme les moto usine… Mais la fourche encore en aluminium.

 

10h00:

Crédit classement : MotoGP.com

10h15:
Test d’une “boîte à salade” chez Honda…
Mais contrairement à la Ducati (où on a pu apercevoir un empilement de boîtiers électroniques), l’échappement arrière de la Honda semble passer à travers, ce qui laisse peu de place pour autre chose…

 

10h30:
Pecco Bagnaia (2e): “Je suis très heureux, pas seulement pour le chrono, mais aussi pour la façon dont nous avons travaillé. Nous disposons d’une bonne base pour le Qatar et nous devons simplement faire un autre pas en avant dans la gestion électronique. J’ai fait une bonne “Time Attack” et je ne suis également pas mal au niveau du rythme. Malheureusement, j’ai une gastro-entérite et j’ai dû arrêter le test prématurément, sans pouvoir faire une simulation de course. Chaque fois que je pilote, j’apprends quelque chose de nouveau. Mon temps final a été bien meilleur que prévu, car mon objectif était de tourner en 1’59. Avec l’équipe, nous continuons à mieux nous connaître, et ce ne sont que les trois premiers jours de test 2019. Pour l’instant, c’est surtout moi qui essaie de les absorber, de tirer parti de leur expérience. Nous nous comprenons bien, nous avons une méthode de travail similaire. Il y a encore matière à amélioration et j’espère progresser petit à petit pour bien comprendre ce que je fais. J’ai beaucoup progressé au freinage parce que l’équipe m’a apporté des changements qui me permettent maintenant de me sentir plus à l’aise. Je ne suis pas un pilote qui roule à la “mort” et ici le “Time Attack” est très différent de la Moto2 : ici, vous gagnez beaucoup en sortie. Ce matin, à peine sorti, j’ai tout de suite fait un 1’59  avec les pneus usés. Puis j’ai essayé les deux nouveaux pneus Michelin et, en particulier, l’arrière tendre qui m’a beaucoup plu”.

11h00:
Durant le dernier quart d’heure, étaient en piste Maverick Vinales, Franco Morbidelli et Fabio Quartararo. Le plus rapide, Maverick Viñales, a fait 1’59.031.
A 10 minutes de la clôture, Takaaki Nakagami,Valentino Rossi et Aleix Espargaró ont également pris la piste, le pilote Yamaha tournant en 2’00.9.
Álex Rins s’est également joint à la danse et a réalisé un 1’59.268 avant d’améliorer ses deux premiers secteurs mais de manquer son meilleur chrono pour 4 millièmes !
Contrairement à hier, personne n’a, au final, pu améliorer, et ce premier test officiel s’est terminé sans changement de dernière minute au classement.
Fabio Quartararo a fait preuve d’une condition physique impressionnante en réalisant 77 tours, dépassé dans ce domaine par Maverick Viñales (79 tours).

Cet article ne sera plus actualisé.
Rendez-vous sur le site pour les commentaires des pilotes, et au Qatar pour une autre séance Live !

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :