Chez Ducati, pour avancer, on n’hésite pas à sortir des sentiers battus. A tel point que, pour le coup, on s’est inspiré des bosses du motocross. Une démarche qui va encore agacer. Mais on a l’habitude à Borgo Panigale depuis les histoires d’ailerons sur les carénages…

Ducati a toujours été à la pointe de l’innovation MotoGP ces dernières années. Cela ne changera apparemment pas en 2019. Lors des essais à Sepang, les pilotes officiels Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci, ainsi que le pilote Pramac soutenu par l’usine, Jack Miller, étaient équipés pour la première fois avec un nouveau système pour de meilleurs départs.

C’est du moins la présomption des experts relayés par le site Motorsport-Magazin. Car Ducati n’a donné aucune information. L’arme miracle est visible de l’extérieur par un petit élément situé au sommet de la fourche, et qui ressemble à un gros écrou-papillon. Il pourrait s’agir d’un “dispositif Holeshot”, utilisé depuis longtemps en motocross.

Qu’est-ce qu’un appareil Holeshot ? ‘Holeshot’ est le nom donné en anglais à la course pour le meilleur départ possible. Il s’agit d’être le pilote en tête à l’abord du premier virage. Le ‘Holeshot-Device’ est un appareil qui permet de rendre cela possible. En motocross, cela se produit comme suit : un loquet est installé sur la fourche, ce qui peut la verrouiller à une certaine position. La moto est ainsi abaissée de l’avant avant le départ, et les machines de MX se baissent souvent de 140 millimètres.

En déplaçant le centre de gravité vers l’avant, la moto a tendance à être moins inclinée que d’habitude ce qui conduit à une diminution du cabrage et, naturellement, à une meilleure accélération et donc à un départ mieux réussi. Dès que la fourche reçoit plus d’énergie pour la première fois de la course, c’est-à-dire normalement lors du freinage du premier virage, le verrouillage se libère et la moto retrouve son équilibre habituel.

Réglementairement un tel système est autorisé. Il ne serait interdit que s’il s’agissait d’un système à commande électrique ou électronique, comme expliqué au paragraphe 2.4.4.4 du Règlement technique MotoGP : « les systèmes de suspension, hauteur de conduite ou amortisseurs de direction à commande électrique / électronique ne sont pas autorisés. Les systèmes d’amortisseurs de suspension et de direction ne peuvent être réglés que par des commandes manuelles, à intervention humaine ou par des commandes mécaniques / hydrauliques ».

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team