La première saison de Francesco Bagnaia en MotoGP ne se passe pas vraiment comme escompté. Arrivé dans la catégorie auréolé de sa couronne de Champion du Monde de Moto2, il avait donné le ton lors de l’intersaison et laissé ainsi miroiter de belles promesses. Mais ça, c’était avant que la fête ne commence vraiment et révèle le joyeux drille Fabio Quartararo. Celui que l’on identifie aussi sous “Pecco” lutte avec une Ducati bien moins conviviale qu’une Yamaha. Son objectif en cette fin de campagne est de voir l’arrivée et si possible près du top 10. Une feuille de route suivie en Thaïlande.

L’an prochain, Bagnaia aura une GP20. Sera-t-elle mieux que son actuelle GP18 ? Il faut l’espérer pour l’Italien qui regrette cette saison pas moins de six abandons en quinze Grands Prix accomplis. Lors du dernier rendez-vous en Thaïlande, Pecco a fini onzième, après n’avoir eu de cesse de contester la dixième place à la Honda de Nakagami. Il s’était qualifié quinzième.

« Ce fut un très bon week-end car nous avons progressé » a commenté l’équiper d’un Jack Miller qui a dû s’élancer de la voie des stands après s’être pris les pieds dans le tapis sur la grille de départ. « Malheureusement, c’était une course difficile, conditionnée par la position de départ. Je suis toujours confiant. Nous travaillons fort et je considère ce week-end comme un point de départ pour de nouvelles améliorations. » Il reste quatre Grands Prix à Bagnaia pour finir cette année sur une note définitivement positive.

MotoGP Thaïlande Buriram J3 : classement

Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac