Le pilote d’essai KTM qui connaît la RC16 depuis sa naissance, mais qui a été éloigné des compétions officielles du fait de sa nouvelle mission, a été mobilisé au débotté pour remplacer le titulaire Johann Zarco, invité à rester à la maison depuis Aragón. Une situation qui a des airs de cadeau empoisonné et en effet, le Finlandais n’est pas encore dans le bain. En Thaïlande, il a abandonné sur chute.

Qualifié 18e en Aragón puis classé 17e en course, Mika Kallio n’a pas fait mieux à Buriram. 21e seulement sur la grille de départ, il a ensuite abandonné sur chute. Ceci alors qu’il espérait marquer ses premiers points sur la KTM : « je vais bien, mais bien sûr, ce n’est pas comme ça que je voulais finir le week-end » a déclaré Kallio. « Mes attentes étaient des points, ce qui était possible avec le niveau de la moto. J’avais déjà dépassé des pilotes. Le niveau d’adhérence avec un réservoir plein était meilleur, cela m’a aidé. »

Kallio veut progresser pour les prochaines courses au Motegi, Phillip Island et Sepang, qui vont s’enchaîner les semaines suivantes. « Au moins, je veux finir les courses » a déclaré le pilote âgé de 36 ans. « Voyons où je vais arriver. Cela a toujours bien fonctionné au Motegi, j’aime bien la piste. Espérons que ce sera la même chose cette année, mon objectif minimum est de marquer des points » termine celui qui, aussi, joue sa place pour 2020.

MotoGP Thaïlande Buriram J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Mika Kallio

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP