Valentino Rossi s’est déconfiné en revenant dans son ranch et en reprenant ses joutes à moto avec ses académiciens de la VR46. Il a tenté de retrouver la piste à Misano et au Red Bull Ring, hélas sans succès car les règles sanitaires restent contraignantes. Mais c’est partie remise et la tentative autrichienne a confirmé la tendance qu’il voulait à ce point continuer la compétition, qu’on entrevoit une participation à une course d’Endurance sous les couleurs Petronas à Sepang… Avec lesquelles tout n’est pas figé. Une reprise d’activité qui nous permet aussi de profiter de la parole de Vale sur des sujets essentiels…

L’avenir de Valentino Rossi semble écrit, mais il faut cependant garder à l’esprit que rien n’a été signé. Razlan Razali, qui le plus haut représentant des couleurs Petronas dans le paddock, sait que le Doctor est en approche de son box. Mais il aimerait en définir les contours et être maître du temps des annonces. Une initiative que le nonuple titré n’autorise pas encore, à tel point qu’aucun contact directe en Tavullia et la Malaisie n’a été constaté.

« Voyons à quoi ressemblera cette étrange saison. Pour le moment, je ne pense qu’à courir la première course de 2020 » commente Valentino Rossi. Et en effet, il faut boucler cet exercice avant de se projeter dans le suivant. Vale rappelle ainsi : « nous ne pouvons pas savoir exactement ce qui va se passer, mais à mon avis, les courses se feront parce que nous voulons courir. L’avenir du MotoGP est en jeu. »

Un constat solennel sur lequel il insiste : « c’est important pour tout le monde. Pour les pilotes, bien sûr. Mais aussi pour les équipes et les gens employés dans le paddock. Aussi pour les sponsors. Il y a beaucoup de gens qui travaillent et doivent retourner au travail le plus tôt possible. Les courses seront cruciales cette année » a-t-il souligné dans une interview à “La Repubblica”.



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP