Les statistiques sont là, et elles sont d’autant plus exacerbées que le grand rival Marc Márquez ne fait plus que marcher sur ses traces : Il les couvre carrément. Pendant qu’il enfile les succès comme d’autres les perles à 27 ans, son aîné Valentino Rossi âgé de 40 ans est en panne depuis Assen 2017. Tout ça, on le sait et Vale plus que tout autre. Mais il prévient : Il ne lâchera rien !

Marc Márquez est en route pour son septième titre mondial en huit ans à 27 ans. Rossi a dominé les Championnats du Monde MotoGP 2001, 2002 et 2003 avec Honda, puis sur Yamaha en 2004 et 2005, avant que Nicky Hayden sur la Repsol Honda en 2006 puis Casey Stoner sur Ducati en 2007 ne mettent fin à la série. En 2008 et 2009, Rossi a remporté ses titres 6 et 7 en MotoGP pour Yamaha. Et on en est resté là.

En attendant, la question se pose : Marc Márquez est-il aussi bon que Rossi dans sa meilleure phase ? Ou même mieux ? Vale répond : « de telles comparaisons sont difficiles à faire. Il aurait été très intéressant pour moi de combattre Márquez au même âge. Mais malheureusement je suis beaucoup plus vieux que lui ».

« Bien sûr que je n’aime pas la situation actuelle » admet le Doctor. « Mais j’ai eu des périodes de faiblesse similaires dans ma carrière et j’ai toujours réussi à gagner des courses. J’ai remporté 89 courses dans la catégorie reine des Grands Prix. Quand je me souviens de ces réalisations, je pense que je ne suis pas un si mauvais pilote. Ce serait dommage si les 89 victoires s’arrêtent ainsi. Mais je n’abandonnerai pas. On ne peut nier que je suis vieux. Mais j’étais déjà vieux en 2018, et il y a cinq ans. J’étais aussi vieux en avril dernier quand j’ai presque gagné au Texas » ajoute calmement le jeune homme de 40 ans.

Il insiste : « je ne sens pas que dans ma tête quelque chose ait changé au cours des douze derniers mois. J’ai assez de motivation, j’ai hâte de faire les courses et la concentration ne manque pas. Ce n’est donc pas le pilote qui a été plus lent de 20 secondes au dernier Grand Prix d’Allemagne qu’il y a douze mois. Nous devons rechercher les causes ». Avec peut-être cet indice : « je suis resté avec le châssis que j’avais au printemps. Ce que Maverick Viñales utilise aujourd’hui, je ne sais pas exactement, je ne connais pas les différences. Il y a de petites différences ».


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP