Maverick Viñales a retrouvé enthousiasme et désir de communiquer depuis qu’il a fait ses premiers tours de piste sur ce qui est désormais sa nouvelle monture, l’Aprilia RS-GP. Il adore déjà sa nouvelle équipe, il se dit plus que complice avec un Aleix Espargaró qui sera donc plus qu’un équipier, et il est heureux de repartir d’une page blanche en tirant un trait sur le passé. Ce dernier est cependant très récent, et l’Espagnol se souvient de celui avec il partageait le box Yamaha il y a encore quelques semaines : Fabio Quartararo.

Depuis qu’il est un pilote officiel Aprilia, Maverick Viñales parle à nouveau et il a réservé un de ses discours au site La Gazzetta Dello Sport. Lors de ce dernier, il est revenu sur la période trouble où il évoluait entre deux eaux. Yamaha venait de lui signifier son accord pour la rupture conventionnelle et il était entré dans sa phase d’approche finale pour atterrir chez Aprilia. Entre-temps, les commentaires de ses collègues pilotes sur son sort fusaient de toute part, avec comme sentiments dominants ceux du regret de la situation et de l’encouragement pour rebondir.

Une empathie qui a été moins évidente à déceler dans l’évaluation de la conjoncture par Fabio Quartararo qui, à la question qui lui a été posée à Silverstone de savoir s’il allait regretter Viñales dans son box Yamaha a répondu : « c’est une chose dont je me préoccupe peu. Je suis concentré sur mon travail, et par conséquent c’est quelque chose qui ne m’affecte pas vraiment. Je ne suis pas triste, et je prends juste du plaisir. C’est un sport individuel, et j’ai un nouveau coéquipier ce weekend. Non, je ne peux pas dire que je suis triste à ce sujet. »

Une position somme toute pragmatique qui a cependant attiré ainsi l‘attention de Viñales : « je ne m’attendais pas à ça de Fabio, car nous avons toujours eu une très belle relation. Mais c’est peut-être parce qu’il fait un grand championnat et qu’il est concentré sur lui-même ».

Viñales

Viñales parle aussi de Rossi

Viñales s’est aussi exprimé sur un autre de ses équipiers : Rossi : « Valentino… la vérité est que j’ai toujours eu une bonne relation avec lui. Nous avons traversé des moments très difficiles, mais nous avons toujours été côte à côte. C’était difficile d’être son partenaire en termes d’image et de fans. Mais toute la relation, dans les stands comme à l’extérieur, était merveilleuse ».

L’Espagnol termine avec une précision sur ce qui guide non seulement sa carrière, mais sa vie : « l’argent n’est pas important dans la vie, ce qui est important c’est de se sentir heureux, épanoui. C’était fondamental pour moi ».

Viñales

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Maverick Vinales, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Monster Energy Yamaha MotoGP