Après six courses disputées dans cette saison MotoGP, la physionomie au sein du clan Yamaha est sensiblement différente des projections faites avant l’entame des hostilités de l’année. Le team satellite nouvellement constitué Petronas devait faire ses gammes et appuyer une structure usine dont la mission était de faire le deuil de deux campagnes décevantes. Morbidelli était supposé jouer les leaders au sein de l’équipe malaisienne. Mais avant la Catalogne qui aura lieu le week-end prochain, de tous ces plans il ne reste qu’un nom. Celui de Fabio Quartararo.

Une situation inédite qui n’avait pas été prévue et qui s’est exacerbée après le décevant Grand Prix d’Italie qui a fait mal aux chances de Valentino Rossi en vue d’un dixième titre personnel aux airs de Saint Graal. Comme Viñales est toujours en proie à ses démons, c’est bien du côté de Petronas que l’attention s’est tournée. Ce qui ne profite pas à Morbidelli, mais plutôt à un Fabio Quartararo, débutant surdoué de 20 ans qui a déjà sa pole position en poche.

C’est bien le Français qui se présente comme la relève chez Yamaha au grand dam de l’Italien pourtant sorti de la VR46 Academy, Champion du Monde de Moto2 en 2017 et proche du Doctor. Mais la piste et le chrono parlent différemment du CV.

Une position et une considération que confirme le team manager de l’équipe officielle Maio Meregalli qui déclare sur BT Sport : « les quatre Yamaha sont très proches, nous n’avons donc pas besoin de prendre du recul car elles sont presque identiques » annonce l’Italien qui dépeint ainsi un niveau technique semblable entre les M1 en lice.

« Je pense que Fabio pilote bien, facilement, car lors des précédentes courses, il était rapide. Il semble que la fusion entre lui et la moto se soit très bien déroulée. On dirait qu’il obtient facilement ce qu’il veut, il a été très cohérent sur tous les circuits et n’a commis aucune erreur. Seuls les résultats sont manquants à la fin de la course ». Un épilogue difficile à concrétiser qui est aussi le lot des trois pilotes d’Iwata. Si bien que l’on peut avancer sans trop se tromper que Fabio Quartararo a totalement convaincu Yamaha qu’il est l’homme à ne pas laisser filer…


Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP