Une actualité relativement ténue nous permet de prendre le temps d’observer les premières MotoGP 2021, à savoir les Honda RC213V montrées par Stefan Bradl lors du test privé à Jerez.

Elles sont au nombre de deux.

1/ Honda RC213V 2021 “Standard”:

Une seule photo est réellement exploitable, celle fournie par le circuit dans son compte-rendu qui figure également en ouverture de cet article.

D’emblée, on y distingue trois éléments qui différencient cette moto de celles utilisés par le pilote allemand lors des derniers Grands Prix de la saison 2020.

Le premier est constitué par les renforts en carbone collés sur les longerons en aluminium de la Honda #6. En 2020, Stefan Bradl a utilisé un cadre comportant de gros renforts situés sur la partie arrière des longerons, avec des supports moteur très allongés dans leur partie arrière.

A Jerez, sa machine n’avait que des petits renforts situés à l’avant et des supports moteur moins allongés. En fait, sans être exactement pareil, cela se rapproche très fortement de la version utilisée par Álex Márquez fin 2020, qualifiée de « plus facile » que les motos directement issues de celles de Marc Márquez.

La question qui se pose est donc de savoir si le pilote d’essai Honda était en train de mettre au point sa propre moto en cas probable de remplacement de Marc Márquez en début de saison, ou celle de Pol Espargaró, voire celles des pilotes LCR…
Seul le temps apportera sa réponse.

Autre élément distinctif, le faux réservoir inclut maintenant un passage en carbone au-dessus du longeron droit. Si les rares photos distillées par Honda l’hiver dernier montrent de larges passages des deux côtés, ni la moto de Stefan Bradl, ni celle d’Álex Márquez, n’en possédaient à droite en fin d’année dernière (elles en avaient de petits à gauche).

Il y a généralement de la connectique électrique à l’intérieur et ce nouveau passage à droite indique un réaménagement des différents composants électriques, peut-être pour une légère modification de la répartition des masses.

A noter que, comme attendu, la moto « offerte » à Pol Espargaró en Andorre semble être à cet égard une simple show bike datant d’environ un an, mais pas beaucoup plus, au vu du passage d’air central adopté par Honda pour la saison 2019

Enfin, on note trois nouvelles fixations intégrées sur les flancs du carénage. Là, on ne peut s’empêcher de penser qu’elles sont sans doute là en attente de nouveaux éléments aérodynamiques à tester, vraisemblablement plus amples que les actuels mini ailerons latéraux…


2/ Honda RC213V 2021 “Prototype”

 

Là, c’est beaucoup plus intéressant car elle présente beaucoup de nouveautés, à commencer par un cadre que nous n’avons jamais vu : exit les renforts en carbone, au bénéfice d’un profilé de longeron biseauté et taillé à la serpe.

On le voit particulièrement bien sur la 4e photo d’une première galerie publiée par GPone.

Les longerons comprennent également une inclusion dans leur partie supérieure, soit pour fixer quelque chose sous le faux réservoir, soit pour y mettre une barre reliant les deux longerons.
Chez Yamaha, cette barre de rigidité latérale est là depuis plusieurs années, mais elle est soudée. Mettre une barre boulonnée pour pouvoir en faire varier l’épaisseur au fil des circuits est une possibilité…
Les platines qui enserrent l’arrière du moteur et l’axe de bras oscillant sont également différentes, avec un profil plus “doux” et moins biseauté. Chez Honda, on a donc travaillé sur la rigidité arrière du cadre, mais ce n’est pas tout…

La RC213V était également doté d’une nouvelle configuration arrière, avec un disque ventilé que seul Marc Marquez utilisait jusqu’à présent, et un garde-boue plus enveloppant verticalement au niveau des capteurs de vitesse de roue arrière (et des accéléromètres chez Ducati).

Concernant ce que tout le monde appelle un nouveau bras oscillant, nous réservons notre avis puisque s’il est toujours en carbone, il est néanmoins recouvert d’une protection supplémentaire elle aussi en carbone: il nous est bien difficile d’être aussi affirmatifs que nos confrères…

Álex Márquez –  Valence 2020

Là encore, GPone avait dépêché quelqu’un sur place et nous gratifie d’une deuxième galerie très détaillée, mais on peut aussi voir quelques photos sur la très belle page Facebook de Good-Shoot (David Reygondeau).

Enfin, la machine était dotée d’une selle “découpée” pour laisser passer des échappements plus longs dotés de silencieux arrière positionnés plus près du moteur, un artifice pour jouer sur le moteur lorsque ce de dernier est gelé par le règlement.

Malheureusement, nous ne disposons pas (encore) de photos très détaillées de cette moto, donc si vous voyez d’autres choses, n’hésitez pas à nous en faire part !

Après cette première mise en jambes, Stefan Bradl est probablement le pilote MotoGP qui, comme l’an dernier, roulera le plus. Avant même le début de la saison son programme est extrêmement chargé, avec un test mercredi et jeudi prochain à Jerez, un autre les 10 et 11 février au même endroit, le shakedown le 5 mars au Qatar, le premier test les 6et 7 mars au Qatar, le deuxième test du 10 au 12 mars toujours au Qatar, et un dernier test les 19 et 20 mars à Jerez.

On aura donc sans doute l’occasion de revoir prochainement cet intéressant prototype 2021…



Tous les articles sur les Pilotes : Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team