La RSV4 a beaucoup apporté à une marque Aprilia qui s’est forgée avec elle une nouvelle identité. La sportive puissante à l‘électronique poussée a fait son office, apportant même des titres de Champion du Monde conquis sur son terrain de prédilection, le WSBK. Depuis, la concurrence a réagi, mais le missile de Noale est toujours à la pointe. Et ce n’est pas cette dernière version remaniée qui va contredire la tendance …

Aprilia est en manque d’image et pourtant, la marque de Noale fait ce qu’il faut pour parfaire son identité et rallier des fidèles. L’opus RSV4 est la démonstration qu’il n’y a pas que Ducati en Italie. En entrant dans son millésime 2021, il se met à la page et ne perd rien de son pouvoir de séduction.

La marque de Noale s’en donne à cœur joie en ce moment en sortant sa famille complète cubée en 660. La RS et la Tuono plaisent et bientôt la Touareg compétera l’offre. Cependant, la grande sœur avec le quatre cylindres en V ne reste pas à quai. La sportive italienne est mise à jour et affiche pour la nouvelle année un look plus moderne et en même temps aérodynamique. Le reste est à l’unisson avec le puissant moteur V4 qui répond aux normes Euro 5. L’électronique est quant à lui encore plus raffinée et la position de conduite est toute nouvelle

La première chose que l’on note est qu’Aprilia n’opte pas pour des ailerons ostentatoires qui font florès pour mieux suggérer le MotoGP. Les appendices aérodynamiques chez l’Aprilia  RSV4 sont d’abord là pour l’efficacité. Dès lors, la RSV4 présente un carénage qui n’est pas seulement élégant et pointu, mais aussi propre de tout appendice externe. Ceci grâce à la solution double paroi des flancs qui dissimulent les ailettes aérodynamiques, conçue pour augmenter la stabilité de l’avant à haute vitesse, améliorer le refroidissement du moteur et détourner l’air chaud des jambes du pilote.

Le “nez” change grâce au phare à triple LED, équipé de feux périmétriques DRL et d’une fonction “feux de virage “, qui active automatiquement les projecteurs à l’intérieur de la courbe pour augmenter la visibilité en inclinaison. Avec la nouvelle combinaison, la RSV4 2021 dispose également d’un tout nouveau réservoir et d’une selle redessinée. De plus, les commandes sont plus fonctionnelles et intuitives et l’instrumentation TFT s’agrandit.

Aprilia n’a pas fait qu’une mise à jour de sa RSV4

Un autre pas en avant se situe au niveau de l’électronique avec une gestion encore plus précise des gaz et de diverses aides à la conduite grâce au nouveau boîtier de commande Marelli 11MP et à la nouvelle plateforme inertielle à six axes. La plate-forme APRC est également complétée par l’introduction de la commande multiniveau du frein moteur, qui accompagne les six modes de conduite, trois pour la piste (dont deux personnalisables) et trois pour la route (dont un personnalisable), pour agir sur les paramètres de Traction Control, Wheelie Control, frein moteur, ABS et autres paramètres gérés.

L’esthétique et l’électronique sont donc optimisées, mais des mises à jour du châssis et du moteur arrivent également sur la RSV4. Le puissant V4 devient Euro 5 mais ne perd pas toute sa force, confirmant les 217 CV dont il est capable et gagnant un peu en poussée grâce à un couple maximal en progression. Ceci grâce au système d’échappement renouvelé et à l’augmentation de la cylindrée , qui passe à 1099 cm 3 (+22 cm 3 ).

Le bras oscillant est complètement nouveau : il est plus léger et il a la poutre tournée vers le bas, une solution inspirée de celle adoptée sur l’Aprilia RS-GP de MotoGP qui, explique Aprilia, permet une stabilité accrue de l’arrière lors de l’accélération.

Il y aura toujours deux versions disponibles: RSV4 (dans la couleur Dark Losail uniquement) et RSV4 Factory (dans les deux couleurs Aprilia Black et Lava Red). Comme pour les versions précédentes, la Factory représente la version la plus sophistiquée, reconnaissable aux jantes en aluminium forgé, au système de suspension semi-active Öhlins Smart EC 2.0 et aux étriers de frein Brembo Stylema.

Aprilia a bien travaillé sur une RSV4 pratiquement nouvelle...



Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini