Les Champions du monde en titre n’ont pas trahi leur statut de favoris en remportant deux des trois premières courses de la saison. L’écart aurait d’ailleurs pu être encore plus grand avec Scott Redding, si un fait de course n’était venu s’en mêler lors de la Course 2.

Et dire que la Kawasaki Ninja ZX-10RR rend 1500 tr/mn à la Ducati Panigale V4 R… Un handicap qui ne s’est pas du tout fait sentir durant le weekend, malgré les récriminations du clan japonais et de leur pilote numéro 1, Jonathan Rea.

Au lieu d’être en difficulté, le tenant du titre s’est offert un nouveau record du tour sur le Motorland Aragón, à l’occasion de la Superpole samedi matin, avec un chrono de 1’48.458, avant de décrocher son 100e succès dans la catégorie quelques heures plus tard.

De quoi saper le moral de ses adversaires, d’autant plus que le Nord-Irlandais a confirmé lors de la Course Superpole. Il aurait d’ailleurs très bien pu réaliser la passe de trois lors de la Course 2, s’il ne s’était pas fait harponner par un téméraire Garrett Gerloff.

Reste qu’avec deux victoires – assorties d’autant de doublés, Alex Lowes ayant fait le job en terminant à chaque fois en dauphin de son coéquipier – et un double podium lors de la dernière épreuve, Kawasaki fait encore une fois office de force dominante en cette ouverture de championnat.

Redding sauve les meubles

Rea caracole ainsi en tête du classement, 12 unités devant Lowes, alors que Scott Redding limite la casse derrière à 17 points. Un véritable petit miracle pour le pilote Ducati, en-dedans sur la première partie de weekend, mais qui a su se remobiliser et surtout tirer profit d’une stratégie pneumatique osée en Course 2 pour arracher sa sixième victoire dans la catégorie.

Derrière ce trio de tête figure Toprak Razgatlioglu. Le pilote turc s’est montré séduisant sur cette première manche, terminant la première journée d’essais libres avec le meilleur chrono. Son podium lors de la Course 1 et ses points accumulés lors des autres échéances lui permettent de s’établir en quatrième position, une bonne base de départ pour cette saison.

Le pilote Yamaha devance Tom Sykes, qui a peiné à convertir ses bonnes dispositions affichées lors de la Superpole, où il s’était installé sur la première ligne de la grille. Avec pour meilleur résultat depuis cet emplacement une sixième place lors de la Course 1, c’est paradoxalement lors de la Course 2, dont il s’est élancé dixième, qu’il s’est montré le plus à son avantage.

Déception pour Davies

Le Champion du monde 2013 occupe ainsi le cinquième rang du général, devant Gerloff et son coéquipier chez BMW Michael van der Mark. Chaz Davies a quant à lui quelque peu déçu ce week-end, en dépit du meilleur chrono lors des EL2. Un faux-semblant, les conditions rencontrées lors de cette séance n’ayant pas été représentatives de celles observées le reste du week-end.

Plus bas dans la hiérarchie on retrouve Álvaro Bautista à la 13e place. L’Espagnol a connu une première manche compliquée avec notamment une chute lors de la Superpole puis lors de la Course 1. Il devance Lucas Mahias qui, après un début de weekend poussif, a su se mettre en valeur lors de la Course 2 en décrochant un top 10. Christophe Ponsson a quant à lui pris son premier point lors de cette même épreuve, de laquelle il a terminé 15e.

Au championnat des constructeurs, Kawasaki est bien sûr en tête avec 57 points, soit 13 unités d’avance sur Ducati et 24 sur Yamaha. BMW et Honda ferment la marche.

Le Superbike a à présent rendez-vous le weekend prochain pour la deuxième manche de la saison, qui se courra à Estoril.

Classement – Championnat des pilotes :

 

Classement – Championnat des constructeurs :

 

Classement – Championnat des équipes :

Crédit classement et photos : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea