Tandis que Randy Krummenacher subtilisait la pole position sur le tapis vert à son coéquipier Federico Caricasulo (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) qui n’avait pas respecté un drapeau jaune, Jules Cluzel et Corentin Perolari pour le GMT, après des essais très difficiles, remontaient la pente lors du warmup avec les deuxième et huitième temps.

La première ligne de la grille de départ était composée de Randy Krummenacher (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) devant Federico Caricasulo (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team), après que l’Italien ait été rétrogradé pour ne pas avoir respecté un drapeau jaune, et de Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing). Venaient ensuite Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse), Thomas Gradinger (Kallio Racing), Hikari Okubo (Kawasaki Puccetti Racing), Ayrton Badovini (Team Pedercini Racing), Jules Cluzel (GMT94 Yamaha), Isaac Viñales (Kallio Racing) et Peter Sebestyen (CIA Landlord Insurance Honda).

De son côté, Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing), qui occupe la septième place au Championnat du Monde, explique : « Mon objectif a changé. Je comptais rivaliser pour le titre et, maintenant, je lutte pour essayer de me hisser sur le podium. C’est comme ça, il y a des années durant lesquelles ça ne se passe pas aussi bien qu’on le souhaite. Je pense aussi que j’ai mis un peu de temps à m’adapter à la moto et que nous manquons de puissance… Si nous arrivons à mettre tout bout à bout, nous pourrons nous battre pour la victoire tous les week-ends. Il ne nous manque plus grand-chose, nous nous rapprochons. Il faut continuer de croire à ce podium et peut-être à une victoire ».

Pour Jules Danilo, après sa chute du samedi « Eh bien, premier accident de l’année malheureusement. C’est dommage parce que la moto est vraiment très bonne. La qualification aurait pu être meilleure, mais j’ai tout gâché et j’en suis désolé. Je pense que dimanche pourrait être une bonne journée pour nous. Je suis régulier, je ne suis pas fatigué sur la moto et je freine tard. Hier matin, nous avons fait une simulation de course et je pense pouvoir aller encore plus vite si les conditions sont similaires. Nous devrons donc retrouver la bonne sensation et faire une bonne course ».

Du côté du GMT94 Yamaha, lors de la Superpole, alors qu’il s’élançait pour un bon tour avec un pneu neuf, Jules Cluzel a vu sa séance être interrompue à la suite d’une chute dans le dernier secteur. La moto étant trop endommagée, et le règlement interdisant la présence d’une seconde moto, la séance du pilote GMT94 a été stoppée. Corentin Perolari s’élançait lui aussi dans son tour le plus rapide avant de se faire percuter par un concurrent. Une nouvelle chute malchanceuse dont il sortait indemne, tout comme son coéquipier. Les deux pilotes du GMT94 devront s’élancer depuis la 8ème et la 11ème position pour le départ.

Federico Caricasulo sur la plus haute marche du podium

La température de l’air était de 24° et celle de l’asphalte de 40°. Lors de l’extinction des feux, Lucas Mahias était le plus véloce à s’extraire de la grille devant Federico Caricasulo, Randy Krummenacher, Raffaele de Rosa, et Thomas Gradinger. Jules Cluzel était 7e devant son coéquipier Corentin Perolari, alors que Jules Danilo abandonnait à la suite d’une chute sans gravité.

Mahias tenait solidement la première place devant Krummenacher et Caricasulo, tandis que Kyle Smith chutait sans se blesser. Jules Cluzel réalisait le tour le plus rapide en 1’42.846, seul pilote sous 1.43.

Randy Krummenacher et Federico Caricasulo doublaient Lucas Mahias, alors suivi de de Rosa, Gradinger, Cluzel, Okubo et Perolari. Loïc Arbel abandonnait, Gaëtan Matern était 24e.

Randy Krummenacher et Federico Caricasulo dominaient mais ne parvenaient pas à distancer Lucas Mahias, de Rosa, Gradinger et Cluzel. La lutte entre ces 6 pilotes était passionnante. Ainsi Mahias doublait Caricasulo, avant de devoir céder à l’Italien.

Randy Krummenacher et Federico Caricasulo à 13 tours de la fin précédaient de Rosa, Mahias et Cluzel. Les deux Français pouvaient encore espérer un podium. Caricasulo doublait Krummenacher, juste devant de la Rosa. Mahias et Cluzel les suivaient de très près, avec Gradinger sixième.

Randy Krummenacher redoublait son équipier Federico Caricasulo à 11 tours du drapeau à damier, toujours menacés par de Rosa, Mahias, Cluzel et Gradinger. Perolari était huitième à 8 secondes alors que Matern vingt-deuxième abandonnait à son stand.

A la mi-course, Lucas Mahias réalisait son tour personnel le plus rapide en course en 1’43.243. Caricasulo reprenait le commandement en 8 tours de la ligne d’arrivée, serré par Krummenacher, Cluzel qui venait de doubler de Rosa, Mahias et Gradinger.

Randy Krummenacher menait toujours devant Federico Caricasulo, mais Jules Cluzel en troisième position plongeait à l’intérieur de Caricasulo et lui ravissait la deuxième position.

A 4 tours de la fin, Caricasulo repassait Cluzel, derrière Krummenacher. Puis Caricasulo prenait la tête devant Cluzel, Krummenacher, de Rosa, Mahias et Gradinger. Perolari était toujours huitième, à la lutte avec Isaac Viñales.

Jules Cluzel passait au commandement à 3 tours de la fin, mais Caricasulo le redoublait peu après. Les six premiers étaient très groupés.

Caricasulo rentrait en tête dans les deux derniers tours devant Krummenacher, Cluzel, de Rosa, Gradinger et Mahias. Caricasulo creusait un petit écart de 0.6, avec le meilleur tour en course en 1’42.532. Sous le drapeau à damier, Federico Caricasulo l’emportait magnifiquement devant Randy Krummenacher, Jules Cluzel, Thomas Gradinger, Raffaele de Rosa et Lucas Mahias, tandis que Corentin Perolari terminait neuvième.

Résultats de la course :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © Yamaha, GMT94, worldsbk.com, Mahias

 

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :