Le grand sujet qui anime actuellement les discussions à Losail est le nouveau système mis en place par Ducati.

Fin 2018, les hommes de Borgo Panigale ont essayé le dorénavant fameux “holeshot device”, qui baisse l’arrière de la moto au moment du départ pour lutter contre la tendance au wheeling, commandé depuis un bouton rotatif sur le té de fourche.
Aprilia a suivi (en baissant l’avant), et c’est maintenant au tour de Yamaha d’essayer cela en piste, alors que Suzuki et KTM travaillent sur le sujet. Quant à Honda, Maverick Viñales a dit hier soir qu’il pensait qu’ils avaient déjà ce dispositif.

Mais pendant que tout le monde travaillait là-dessus, Ducati passait déjà à l’étape suivante, consistant à pouvoir baisser toute la moto en ligne droite pour gagner en vitesse de pointe. Nous en avions aperçu la commande lors des tests à Valencia et nos hypothèses semblent se confirmer peu à peu.

Hier, le directeur de l’équipe Ducati, Davide Tardozzi, a déclaré sur le site officiel du MotoGP : « Nous avons de nouvelles choses. Il est habituel que Ducati innove. Nous sommes très fiers de dire qu’au cours des cinq dernières années au moins, nous avons apporté toutes les innovations que nous avons sur les motos en MotoGP. Nous pensons que ce quelque chose fonctionnera et que nous l’utiliserons en course. Ce [réglage de la hauteur de la moto] est quelque chose dont les gens parlent… C’est quelque chose qui pourrait peut-être être sur la moto. Nous sommes quasiment sûrs que nous aurons cet avantage dans un futur proche. Nous avons d’autres choses en préparation et je suppose que nous ferons en sorte d’avoir la moto du futur. »

Un début de polémique s’est aussitôt installé car il est bien précisé dans le règlement qu’aucun système électrique ou électronique ne peut actionner les suspensions et la direction.

Mais Davide Tardozzi a déclaré que « quoi que ce soit, et comme par le passé, tout est conforme au règlement car tout ce que nous avons eu dans le passé avant tout le monde a été partagé avec le directeur technique » Danny Aldridge pour garantir sa légalité.

Même si un câble sort de la commande, on peut à priori éliminer un système entièrement mécanique car il semble impossible de pouvoir relever la moto en poussant simplement sur la manette issue du VTT. Par contre, rien n’empêche le câble qui en sort d’être relié à un système hydraulique, et c’est ce que nous pensons peut-être avoir aperçu à Valencia !

Affaire à suivre dans les jours qui viennent…



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Francesco Bagnaia, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac, Ducati Team