Après avoir reçu deux Grands Prix en deux week-ends successifs, le tracé de Jerez faisait bon accueil à la reprise du championnat WSBK. Une manche qui a donné les commandes du championnat à Ducati, par le bais de sa nouvelle recrue Scott Redding. Mais ce rendez-vous devait être une étape significative dans le projet Honda qui s’est officiellement engagé avec sa nouvelle CBR1000RR-R au guidon de laquelle il a été mis Alvaro Bautista. Or, en fait de progrès, on a commencé à déceler des fissures dans l’édifice encore neuf mis en place par le HRC…

Alvaro Bautista espérait visiblement plus de son rendez-vous à Jerez le week-end passé. Le début de meeting a été illustré par des propos encourageants, mais au moment de faire le bilan dimanche, la frustration prenait le dessus. Même avec des mots choisi, l’humeur mélancolique pointait chez celui qui n’a pas encore trouvé matière à se consoler de son ex-Ducati Panigale V4R

Sur Solomoto, il commentait : « j’ai des problèmes pour entrer dans la courbe, je perds l’avant trop facilement. J’ai beaucoup souffert et dimanche, en course, j’ai essayé de survivre », raconte l’Espagnol. Et il insiste sur le fait que c’est là que réside le problème : « j’ai perdu l’avant à chaque virage de chaque tour, et il était donc impossible de piloter comme je le voulais ».

Un gros problème de fond

« Dans tous les cas, la bonne chose est que nous savons où nous devons nous améliorer et c’est la chose importante, car nous savons où se trouve le problème. Maintenant nous devons le résoudre. Léon Haslam a également le même problème, et c’est un problème de moto que nous devons résoudre ».

Certes, mais ça ne sera apparemment pas facile. Car la suite a de quoi inquiéter… « Le châssis de cette moto a été fabriqué sans références préalables », déclare Bautista. « Je ne sais pas si je m’explique bien : il n’y a pas eu de tests avant de faire le châssis. Le moteur a beaucoup de puissance, mais le châssis a été construit sans passer par les tests précédents ».

Bautista signifie qu’il a commencé avec un châssis dérivé de celui du CBR précédent. Pour Álvaro, la Honda est une excellente hypersportive … standard : « je pense que la moto est fantastique dans sa version standard, mais pour les courses, nous avons besoin d’autre chose ». Une belle tirade diplomatique qui en dit long sur le projet Honda en WSBK…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista