Jonathan Rea est-il estimé à sa juste valeur ? Parce-qu’il évolue en WSBK, il semble moins évalué qu’un pilote de milieu de grille du MotoGP. Une injustice car l’officiel Kawasaki écrit aussi l’histoire. Depuis 2015, il est le taulier dans sa catégorie avec carrément six titres et 99 victoires. L’Irlandais du Nord mérite donc un minimum de considération. A tel point qu’il en a même en haut lieu chez Ducati …

Jonathan Rea est un pilote de 34 ans dont le parcours, quoi qu’il arrive d’ores et déjà, restera dans l’histoire des courses de vitesse moto. Ses six titres de championnat du monde Superbike et ses 99 victoires en course parlent d’eux-mêmes. Il s’écoulera encore longtemps avec l’Irlandais du Nord soit battu dans ces statistiques, qu’il continuera par ailleurs d’agrémenter en 2021 …

Et pourtant, il semble qu’il soit considéré comme quantité négligeable. Heureusement, il reste des connaisseurs qui rappellent la dimension de l’œuvre de l’officiel Kawasaki, et cette mise au point est d’autant plus remarquable qu’elle vient d’un haut cadre de Ducati

Davide Tardozzi est celui-là et il dit sur Johnny : « pour moi, Jonathan est un très bon pilote. Il est rapide et intelligent », a déclaré l’Italien à GPOne. « Kawasaki investit beaucoup, mais c’est aussi très bien. Il a bien fait dans les deux courses MotoGP qu’il a faites en remplacement de Casey Stoner. Il a terminé dans le top 10 à chaque fois. Surtout quand on considère que Honda l’avait averti de ne pas tomber. À mon avis, sa performance a été sous-estimée dans les deux courses. Ses débuts en MotoGP ont été très bons. Puis il s’est allié avec Kawasaki et a remporté de nombreuses victoires ».

Jonathan Rea : « gagner c’est comme une dépendance »

Une série de succès qui a eu des conséquences particulières sur l’homme : l’addiction ! Rea avoue en effet : « gagner est comme une dépendance, que vous vous sentiez physiquement bien ou mal », a déclaré le pilote de 34 ans. « Les victoires sont notre objectif. En tant qu’équipe, nous voulons rester la référence et gagner chacune d’entre elles. Réussir signifie gagner, mais pour moi, c’est plus que cela. Il s’agit de rester en bonne santé, de s’amuser dans les courses et de s’amuser avec mon équipe et ma famille, en acceptant chaque défi et chaque obstacle sur le terrain ».

« Tout le monde voit notre domination dans les courses, mais personne ne voit ce qui se passe dans les coulisses », termine Rea. « Personne ne me voit m’arracher chaque jour qui passe. À la maison, pendant l’entraînement, comment je travaille sur chaque détail du pilotage. La majorité ne voit que les beaux moments, mais personne ne voit à quel point nous travaillons dur pour eux ».

En 2021, Jonathan Rea sera encire m’homme à battre en WSBK, notamment contre l’usine Ducati qui sera a priori menée par Scott Redding mais qui a aussi été renforcée par un certain Tito Rabat qui s’entraîne aussi intensément dans l’ombre pour vivre au mieux cette nouvelle aventure dans une discipline qu’il découvrira.

Jonathan Rea n'est certes pas un inconnu mais ...



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea