Tito Rabat sera l’une des attractions de la saison 2021 de WSBK. Il sera un débutant dans la catégorie, mais pas n’importe quel débutant sur une machine quelconque. Il se présente en effet comme un ancien Champion du Monde de Moto2 et arrivant tout droit du MotoGP pour grimper sur une Ducati qui n’aura rien à envier aux motos d’usine. Un scénario qui rappelle celui d’Alvaro Bautista, et il avait alors marqué les esprits …

Les premiers tours de roues ont eu lieu et les tests officiels auront lieu cette semaine à Jerez pour les ténors du WSBK qui feront ainsi leur rentrée.  Parmi les nouveautés de cette année, il y a l’arrivée de Tito Rabat dans le peloton. Une installation qui fait déjà parler. L’Espagnol est en effet pris très au sérieux par les concurrents pourtant aguerris à la catégorie.

Il en va ainsi de Michaël Van der Mark, qui a choisi d’ouvrir une nouvelle aventure avec BMW. Sur Speedweek, il dit : « même si vous terminez dernier en MotoGP, vous avez 1,5 seconde de retard sur le premier. Ce n’est rien. Vous ne devenez pas Champion du Monde Moto2 parce que vous avez eu de la chance. Il est très talentueux et a eu beaucoup de malchance ces dernières années. Il peut provoquer des surprises dans le championnat du monde de Superbike, c’est sûr ».

Et le Hollandais rappelle qu’il suffit d’un rien pour devenir un champion : « Jonathan Rea a cliqué depuis qu’il est sur la Kawasaki. Parfois, quelque chose comme ça arrive, une moto convient parfaitement à un pilote. La Kawasaki est la bonne moto pour lui, c’est pourquoi il est si fort. En 2019, nous avons vu le même effet chez Bautista sur la Ducati. Quand il a cliqué sur elle, il a tout gagné ».

Tito Rabat aura les moyens techniques de s’affirmer

Et ce « clic » magique pourrait d’autant plus arriver pour Tito Rabat que Ducati lui donne les moyens de réussir. Ainsi, la Panigale V4 de son Team Barni Ducati sera équipée de suspensions Öhlins, au lieu des Showa qui étaient en dotation l’an dernier. Rabat est beaucoup plus familier avec les éléments de la maison suédoise. Marco Barnabó, le team manager, se réjouit : « nous avons apprécié avec le pilote et l’équipe et nous n’en doutions pas. Tito connaît bien les Öhlins depuis ses années en MotoGP, nous voulions donc lui faciliter la tâche ». Ducati alignera quatre pilotes très agressifs en Superbike avec le même package technique. Voilà qui promet …

Tito Rabat mettra combien d'adversaires derrière lui en 2021 ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team