Excellent départ lui permettant de faire le holeshot; dans ces conditions, on ne revoit généralement plus Jorge Lorenzo avant la plus haute marche du podium…

Mais lors de ce Grand Prix de Catalogne, et avant même que Andrea Iannone ne le percute au  freinage du virage #10 à 9 tours de l’arrivée, ce ne fut pas le cas.

Pâlot, sans réelle consistance, le pilote majorquin a dû laisser passer Valentino Rossi, Marc Marquez, Dani Pedrosa et Maverick Vinales, à tel point que l’on se demandait  si le pilote Yamaha souffrait d’un problème et que Andrea Iannone a même eu l’outrecuidance de lui demander si son moteur était cassé…

Que nenni, aucun problème mis à part un pneu avant qui commençait à avoir du graining, un phénomène avec lequel Jorge Lorenzo n’est plus en confiance sur sa M1.

Il a donc tenu a rendre un bel hommage à son coéquipier qui, lui, a su gérer le phénomène avec maestria.

Jorge Lorenzo: “Au début, j’ai fait un bon départ et, avec les pneus neufs, j’étais plus ou moins au même niveau que les autres pilotes. Mais comme je le savais avant la course, si je commençais à avoir du graining sur le pneu avant, je peinerais. C’est ce qui s’est passé.

Avec la même moto, Rossi n’a pas eu autant de graining. Il semble qu’il pilote différemment de moi et qu’il puisse davantage économiser le pneu avant en temps normal. Il est également très bon dans les conditions difficiles, quand il n’y a pas d’adhérence.

Aujourd’hui, il a fait une course incroyable. Je ne pouvais pas piloter comme lui, ni changer mon style de pilotage pour éviter les problèmes avec le pneu avant durant tout le week-end. C’est la vérité.”

Après la réconciliation entre Marquez et Rossi, puis l’appel du pied de ce dernier en conférence de presse, va-t-on prochainement assister à une réconciliation Rossi -Lorenzo?

99vs46

Tous les articles sur : Jorge Lorenzo