Vous ne le saviez peut-être pas, mais Noël se fête en mai dans la Sarthe. Et plus précisément au Mans sur un tracé du Bugatti. Du moins est-ce le cas lorsque l’on s’appelle Dani Pedrosa. Après une course solide qui succédait à des essais déprimants puis à des qualifications décevantes, c’est sur le podium que se terminait son Grand Prix de France qui le mettait aussi à la seconde place au classement général provisoire. Un vrai cadeau, en effet.

C’est un Dani Pedrosa heureux d’être revenu de loin qui commentait son dimanche béni vécu au Mans. Et qui suivait un meeting à Jerez quitté avec une victoire. La chance aurait-elle choisi l’équipier de Márquez cette année ? Après l’avoir si souvent oublié, pourquoi pas !  Au départ, une chose préoccupait l’Espagnol : sortir intact et au mieux d’une première chicane aux airs de goulot d’étranglement : « j’y ai pensé toute la nuit” avoue Dani. « J’ai réfléchi par où je pouvais me faufiler dans cette chicane en partant de si loin. Car votre course peut se jouer là. Il y est facile de s’accrocher et alors vous perdez beaucoup de temps car le reste de la course est passé ».

Mais il a su jouer les passe-partout, se retrouvant dans un bon groupe l’autorisant à imposer son rythme de course : « la chicane passée, j’étais confiant. Je suis bien parti de ma treizième place, j’ai évité les incidents et j’ai pu passer des pilotes. A la fin du premier tour j’étais mieux qu’espéré. Alors je me suis concentré sur ma course ».

Il a fallu d’abord s’occuper de Dovizioso : « c‘était compliqué parce qu’il pilotait très bien et qu’il était fort sur les freins. La Ducati se comportait bien aussi dans les virages. J’ai pu passer quand même dans un trou de souris ». Crutchlow s’est ensuite présenté et le même Pedrosa a ouvert la porte que l’Anglais fermait au pied de biche… « ce dépassement a été limite » avoue Dani. « J’ai vu une opportunité, il a fait une petite erreur. Je me suis mis à l’intérieur de lui et je ne le voyais plus. Il a repris sa ligne et on s’est touché. Mon intention n‘était pas de l’accrocher. Nous sommes restés tous les deux sur nos roues ».

Dans le top 5, la belle aventure de Pedrosa aurait pu s’arrêter là. Mais c’est à ce moment que les cadeaux sont arrivés : « je suis remonté sur Márquez puis il est tombé. Dans les derniers tours, ma moto bougeait beaucoup et les Yamaha étaient trop loin. Mais finalement, j’ai reçu un cadeau de Valentino. C’est une belle sensation de se retrouver sur le podium après être parti seulement treizième ».

Dani Pedrosa était équipé en medium soft alors que Márquez avait un couple de medium. A présent, il compte dix points d’avance sur son équipier et émargé au second rang au championnat. De quoi aiguiser l’appétit… « On a eu pleins de problèmes ce week-end et ce résultat est un soulagement, je remercie mon équipe. Mes sensations progressent et j’espère continuer comme ça. Notre classement n’est pas non plus mauvais au championnat ».

Si Pedrosa a reçu des cadeaux au Mans, il semble qu’il ne soit plus trop enclin à en faire. La suite de la saison s’annonce décidément passionnante.

#FrenchGP Le Mans J.3 : classement MotoGP

1. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 43m 29.793s
2. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 43m 32.927s
3. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 43m 37.510s
4. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 43m 41.016s
5. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 43m 43.312s
6. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 43m 53.795s
7. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 43m 55.526s
8. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 2.396s
9. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 44m 15.577s
10. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 44m 18.125s
11. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 44m 19.829s
12. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 44m 22.454s
13. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 44m 22.972s
14. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 44m 25.225s
15. Sylvain Guintoli FRA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 44m 36.671s
Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) DNF
Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) DNF
Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) DNF
Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) DNF
Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) DNF
Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) DNF
Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) DNF
Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) DNF

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team