Battre avec une moto de route en pneus de route des motos de course en pneus course, ça n’existe pas. C’est évidemment impossible. Tout au moins ça l’était jusqu’à dimanche dernier où en Championnat d’Europe Moto2 Ivo Lopes sur sa Yamaha R6 standard et ses Dunlop de route a terminé 5.9 devant le deuxième et 11.3 devant le troisième.

Que s’est-il passé ? D’après les pilotes et les équipes présents, le circuit d’Estoril est assez particulier, avec des raccords de bitume, et comme on le voit sur les images de la course des traces d’adhérence inégales. Il y a d’ailleurs eu de très nombreuses chutes, tant aux essais qu’en course, dans toutes les catégories.

Un seul pilote portugais, Ivo Lopes, participait avec une Yamaha R6 Superstock, et sa parfaite connaissance de la piste lusitanienne lui a été bien utile.

Voici les images de la course. Ici figurent celles de toutes les épreuves. Celle qui est concernée par cet article (course 1 Moto2) commence dès le début car c’est la première.

Qualifié cinquième, Ivo Lopes partait le plus rapidement, puis creusait un écart de plus de 3 secondes sur ses poursuivants. Largement à l’aise en tête ensuite avec plus de 5 secondes d’avance sur Augusto Fernandez, Ivo et sa R6 Superstock établissait le meilleur temps en course en 1’46.165. Peu après la mi-course, Lopes comptait 7.8 d’avance sur Augusto Fernandez, et une vingtaine de secondes sur le groupe composé de Jesko Raffin, Dimas Ekky, Edgar Pons et Marcel Brenner. Raffin établissait le tour le plus rapide en 1’45.294 (presqu’une seconde plus vite que le meilleur chrono précédent de Lopes). En fin d’épreuve, Lopes maintenait ses 7 secondes d’avance sur Fernandez, qui en comptait autant sur Raffin et Ekky. Brenner était cinquième à 26.

Et c’est ainsi que pour la première fois dans l’histoire de la compétition moto, un pilote équipé d’une Superstock 600 s’est retrouvé en tête du Championnat d’Europe Moto2 !

Bravo à Ivo Lopes pour son exploit digne d’un grand pilote, bravo à Yamaha pour la stupéfiante compétitivité de sa R6 de série face aux Moto2, et bravo à Dunlop dont le pneu de route GP Pro D213 est manifestement excellent.

Photos © FIM CEV Repsol / Dorna

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :