A l’issue de sa troisième année en MotoGP, chez Forward Racing sur Yamaha en 2015, puis chez Avintia sur Ducati l’année dernière et cette année, Loris Baz va prendre de nouveau le chemin du Championnat du Monde Superbike, où il officia jadis de 2012 à 2014 au sein de l’équipe officielle Kawasaki où il a ensuite été remplacé par Jonathan Rea.

Baz n’a pas démérité en MotoGP, avec actuellement la dix-huitième place du Championnat du Monde sur une Desmosedici GP15. Sa meilleure qualification cette année a été la neuvième place en Argentine, et en course la huitième position à Assen. Ses meilleurs résultats ont été les quatrièmes places à Misano en 2015 et Brno en 2016.

Il avait terminé dix-septième du Championnat en 2015 avec 28 points, puis vingtième l’an dernier avec 35. Son départ de chez Avintia n’est pas dû à un manque de performance sportive, mais au besoin de faire de la place pour de nouveaux arrivants plus fortunés.

En Superbike, Loris avait fini huitième du mondial en 2012, treizième en 2013 (saison écourtée par une blessure aux cervicales en Allemagne) et cinquième en 2014. Il avait auparavant remporté le Championnat d’Europe Superstock 600 sur Yamaha pour sa première saison vraiment internationale en 2008, à l’âge de 15 ans (plus jeune vainqueur de l’histoire du championnat). Le 21 avril 2013, il a gagné le Bol d’or avec Grégory Leblanc et Jérémy Guarnoni sur une Kawasaki ZX-10R de l’équipe SRC. Avec une moyenne d’âge de 22,33 ans, c’était la plus jeune équipe à remporter cette épreuve.

L’équipe Althea Racing est la propriété de son créateur Genesio Bevilacqua, un industriel de la céramique passionné de compétition moto. Il possède une extraordinaire collection de motos de course, visibles sur ce site. Il existe une délicieuse visite panoramique 360°. Althea a remporté le Championnat du Monde Superbike avec Carlos Checa et Ducati en 2011. Le team est basé à Civita Castellana, à 65 km au nord de Rome.

Althea Racing a remporté en Superbike au cours des cinq dernières années :

  • 22 victoires.
  • 9 secondes places.
  • 11 troisièmes places.
  • 9 Superpoles.
  • 27 tours les plus rapides.
  • 1886 points.

 

En Superstock 1000 :

  • 4 victoires.
  • 6 secondes places,
  • 3 troisièmes places,
  • 5 tours les plus rapides.
  • 3 pole positions
  • 308 points.

 

Cette année, ses pilotes étaient Jordi Torres (qui sera chez MV Agusta l’an prochain), Markus Reiterberger, puis le Napolitain Raffaele de Rosa. Il n’y aura qu’un unique pilote en 2018 en la personne de Loris Baz.

Photo © Althea Racing

Source : motorsport.com