L’objectif a été manqué et pourtant dans le box de Loris Baz et dans son entourage, on a eu de cesse de le féliciter. Le Français a même eu les honneurs des médias bien plus que s’il avait accompli sa mission d’entrer en Q.2. Un miracle dû à ce sauvetage de désespéré sur une Ducati qui semblait promise à la chute. Tout ça devant les stands et les caméras du monde.

Loris Baz s’élancera quatorzième pour ce Grand Prix des Amériques qui marque le troisième rendez-vous de l’année en MotoGP. Pas mal, mais pas de quoi pavoiser non plus. Et pourtant, l’équipier d’un Hector Barberá qui s’élancera juste derrière lui a été la vedette de ces qualifications texanes pour avoir évité un accident qui paraissait inévitable.

Une ironie du sort que le Français commentait avec philosophie : « lorsque je suis arrivé dans le dernier virage, j’ai compris que ça ne passerait pas sans faire une excursion hors de la piste. Mais je tenais vraiment à aller en Q.2… On avait trouvé un truc durant la FP4 et je me sentais capable de faire un très bon tour seul ».

« Alors j’ai attaqué très fort et sans doute un peu trop. Bon, je n’ai pas réussi à entrer en Q.2 ; mais j’ai pu éviter la chute. Et finalement, c’est bon pour mes sponsors qui ont pu ainsi être vus partout dans le monde ! ».

 

Le tricolore d’un team Avintia qui s’est déjà assuré de deux GP17 pour la campagne 2018 termine : « je reste néanmoins satisfait de ce résultat après un début de week-end compliqué. J’ai un meilleur feeling. Nous devons encore apporter quelques ajustements afin de rendre la moto moins physique. Il devrait faire plus chaud demain et le choix des pneus sera crucial pour la course, en particulier à l’arrière. L’objectif sera de prendre un bon départ et de gagner quelques places au classement. Aussi, il faudra rallier l’arrivée en commettant le moins d’erreurs possible ».

Lors des deux premiers Grands Prix au Qatar et en Argentine, Loris Baz a marqué les points des douzième et onzième places. Sa meilleure qualification à ce stade de la saison est une neuvième position. Le Français est actuellement quatorzième au général avec neuf unités.

Au passage, Loris a, non sans humour, commenté son exploit sur son réseau social… L’occasion de prospecter un nouveau genre de partenaire ?

18119012_1534971659847709_388415251796176107_n

Classement compilé par nos amis de Crash.net:

1. Marc Marquez ESP Repsol Honda Team (RC213V) 2m 2.741s [Lap 7/7] 333km/h (Top Speed)
2. Maverick Viñales ESP Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 2m 2.871s +0.130s [7/7] 336km/h
3. Valentino Rossi ITA Movistar Yamaha MotoGP (YZR-M1) 2m 3.673s +0.932s [7/7] 336km/h
4. Dani Pedrosa ESP Repsol Honda Team (RC213V) 2m 3.866s +1.125s [7/7] 344km/h
5. Johann Zarco FRA Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 2m 3.928s +1.187s [6/6] 335km/h
6. Jorge Lorenzo ESP Ducati Team (Desmosedici GP17) 2m 4.151s +1.410s [5/6] 342km/h
7. Andrea Dovizioso ITA Ducati Team (Desmosedici GP17) 2m 4.431s +1.690s [3/7] 340km/h
8. Jonas Folger GER Monster Yamaha Tech 3 (YZR-M1)* 2m 4.623s +1.882s [3/7] 335km/h
9. Cal Crutchlow GBR LCR Honda (RC213V) 2m 4.661s +1.920s [3/5] 333km/h
10. Scott Redding GBR Octo Pramac Racing (Desmosedici GP16) 2m 4.673s +1.932s [6/7] 339km/h
11. Andrea Iannone ITA Team Suzuki Ecstar (GSX-RR) 2m 5.741s +3.000s [5/6] 334km/h
12. Jack Miller AUS Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 2m 5.970s +3.229s [4/5] 337km/h
13. Danilo Petrucci ITA Octo Pramac Racing (Desmosedici GP17) 2m 05.221s 341km/h
14. Loris Baz FRA Reale Avintia Racing (Desmosedici GP15) 2m 05.231s 332km/h
15. Hector Barbera ESP Reale Avintia Racing (Desmosedici GP16) 2m 05.541s 339km/h
16. Tito Rabat ESP Estrella Galicia 0,0 Marc VDS (RC213V) 2m 05.920s 335km/h
17. Karel Abraham CZE Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP15) 2m 05.931s 339km/h
18. Bradley Smith GBR Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 2m 06.258s 328km/h
19. Alvaro Bautista ESP Pull&Bear Aspar Team (Desmosedici GP16) 2m 06.295s 338km/h
20. Sam Lowes GBR Factory Aprilia Gresini (RS-GP)* 2m 07.232s 325km/h
21. Pol Espargaro ESP Red Bull KTM Factory Racing (RC16) 2m 07.601s 329km/h
22. Aleix Espargaro ESP Factory Aprilia Gresini (RS-GP) No Time



Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing