Michelin a joué un rôle déterminant aujourd’hui lors du MotoGP™ où Andrea Dovizioso (Ducati Team) et Marc Márquez (Repsol Honda Team) se sont battus tout au long des 28 tours de ce my World Motorrad Grand Prix von Österreich, à Spielberg (Autriche), avant que Dovizioso ne prenne définitivement l’avantage dans le dernier virage.

Des conditions quasi parfaites vendredi et samedi ont permis aux pilotes d’enchaîner les tours rapides et réguliers. Tout semblait réuni pour avoir un rythmé élevé en course aujourd’hui et la possibilité pour Michelin de battre les records du tour et de durée. Le premier record à tomber fut celui du meilleur tour, battu samedi après-midi lorsque Marquez a signé le meilleur chrono en qualifs en 1min23s027. Un tour qui lui a permis de battre le nombre de pole positions en catégorie reine puisqu’il a signé la 59e pole de sa carrière, devançant Mick Doohan.

Parti de la pole donc, Márquez était leader au premier virage, alors que Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) a bouclé le premier tour en tête. Les deux protagonistes se sont ensuite partagés la première place, tandis que Dovizioso établissait un nouveau meilleur tour en course à son cinquième passage en 1min23s827, près d’une demi-seconde de moins que la précédente référence. Alors que la course redoublait d’intensité, les MICHELIN Power Slicks ont donné le grip et le contrôle nécessaires aux pilotes pour attaquer au maximum et multiplier les dépassements sur la piste la plus rapide de la saison. Marquez, chaussé de medium avant et arrière, pensait avoir réalisé l’ultime manœuvre, mais Dovizioso a utilisé tout le grip de son medium avant et soft arrière dans le dernier virage pour décrocher une brillante victoire en 39min34s771, nouveau record de durée de course, près de six secondes de moins qu’en 2018. Le duo de tête a également battu le record de vitesse avec 316,7 km/h, les deux ayant été enregistrés à la même vitesse max en course.

Les pluies nocturnes et matinales avaient rendu le warm-up “wet” et les MICHELIN Power Rain ont donc été utilisés pour le second week-end d’affilée après Brno. Toutes les gommes pluie avant et arrière ont été roulées. Chaque type de pneumatique a donc été testé ce week-end, les pilotes cherchant à tirer les meilleures performances des différents pneus Michelin pour leurs machines respectives. Lorsque les feux sont passés au vert sur ce circuit de 4,318 km, la piste avait séché et la température était de 32°C au sol, des conditions parfaites pour offrir un superbe spectacle aux 87 595 fans. Quartararo a finalement pris la 3e place – et a remporté le prix du First Independent Rider, ce qui lui permet d’augmenter son avance au classement des championnats Rookie et Independent Rider. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) a pris la 4e place devant son équipier Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) qui a coupé la ligne 0.021 seconde devant Alex Rins (Team SUZUKI ECSTAR). Francesco Bagnaia (Pramac Racing) a terminé à la 7e place, son meilleur résultat de la saison, devant Miguel Oliveira (Red Bull KTM Tech 3), 8e devant les fans de KTM. Danilo Petrucci (Ducati Team) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) complètent le top ten.

La deuxième manche de la FIM Enel MotoE™ World Cup s’est également déroulée ce week-end. Après son E-Pole, le Français Mike Di Meglio (EG 0,0 Marc VDS) s’est imposé sur le sec, alors que les motos Energica Ego Corsa ont tourné plus vite que les Moto3TM sur le circuit autrichien. Suite à une violente averse avant le départ, tous les pilotes avaient pris place sur la grille en pneus symétriques MICHELIN Power Rain soft avant et extra soft arrière. La course fut passionnante avec de nombreux dépassements et changements de leaders, tout cela fut rendu possible par la confiance des pilotes en leurs MICHELIN Power Rain. Di Meglio a pris le contrôle et a un peu creusé l’écart avant de s’imposer et de prendre les rênes du championnat. Xavier Siméon (Avintia Esponsorama Racing) et Bradley Smith (One Energy Racing) complètent le podium. La prochaine manche de MotoE se tiendra à Misano, Italie, en septembre, avec deux courses samedi et dimanche.

Direction le circuit de Silverstone resurfacé pour Michelin et le MotoGP, en Angleterre, pour le British Grand Prix programmé dimanche 25 août.

Andrea Dovizioso – Ducati Team :

« Je suis satisfait de mes pneus car ils m’ont donné plus de grip que l’an passé. C’est très positif. On a travaillé dans la bonne direction aux essais pour être prêts pour la course, et on a été très constants. Je suis heureux car j’avais toujours un bon grip en fin de course du côté droit du pneu arrière. La victoire était importante pour nous ».

Mike Di Meglio – EG 0,0 Marc VDS :

« Michelin avait apporté un pneu arrière plus dur en Autriche et je ne savais pas comment il allait fonctionner. Mais je suis très satisfait du grip qu’il m’a donné et le feeling était similaire avec le soft que l’on avait déjà utilisé. Sous la pluie, les conditions étaient piégeuses car il n’y avait pas suffisamment de hauteur d’eau pour que ce soit « full wet ». On avait du patinage en sortie, mais j’ai pu le contrôler pour gagner. J’ai hâte d’être à Misano ».

Piero Taramasso – Manager Deux-roues Michelin Motorsport :

« Notre gamme de pneus a parfaitement fonctionné dans toutes les conditions ce week-end. Sous les températures élevées de vendredi, on a pu voir des chronos rapides et réguliers offerts par toutes les gommes slicks. Samedi, avec 51°C sur la piste, tous les pilotes ont aligné des chronos impressionnants aux Essais Libres 4 et en Qualifications, avant que Marc ne batte le record du tour. Ce matin, il a plu et sur le mouillé, puis sur une piste séchante, les pneus pluie ont très bien performé. Pendant la course, sous des températures plus fraîches que les jours précédents, on pensait que les records allaient tomber. Et ce fut le cas avec quatre nouvelles références : meilleur tour et meilleur tour en course, durée de course et vitesse max. C’est donc un résultat fantastique pour Michelin et grâce à la longévité des pneus, le duo de tête a pu attaquer à fond jusqu’au dernier tour. Cela souligne notre volonté de fournir le meilleur grip, la meilleure constance et la meilleure longévité pour les meilleures performances. Ce fut l’un week-end au top et il faut continuer ainsi cette saison ».

« La course de MotoE a donné aux pilotes leur première expérience des pneus pluie en course, et ils se sont tous adaptés très rapidement. Ils ont pu attaquer dès le départ. La course fut encore passionnante et prouve qu’une série qui réunit des motos plus respectueuses de l’environnement peut être une autre série excitante pour les fans. Nous proposions un pneu plus dur pour le sec à cause des zones de freinages appuyés et le profil rapide du circuit. Il a très bien fonctionné et a permis de signer des chronos très rapides, plus rapides qu’en Moto3. C’est donc très gratifiant pour nous. Nous avons désormais deux courses à Misano, on verra bien comment les motos se comportent là-bas ».

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team