Après la course édulcorée du Grand Prix de Catalogne, il était naïf de croire que Andrea Dovizioso, Valentino Rossi, Maverick Viñales, et même ou surtout Jorge Lorenzo, n’avaient pas pour ambition de tenter de compenser leur résultat blanc catalan aux Pays-bas.

Quant à Marc Márquez, auteur de la majorité des meilleures chronos l’année dernière en Hollande et dorénavant assis sur un non négligeable matelas de 37 points sur Andrea Dovizioso, son plus proche rival au championnat du monde, sa situation semble confortable à l’orée de cette nouvelle édition du plus âgé des Grands Prix au calendrier. Ce matin, le pilote Honda s’est démarqué en étant le seul à utiliser un pneu arrière tendre dès le début de la séance.

Face à lui, Valentino Rossi, toujours détenteur du record de la piste depuis 2015, a fait preuve de malchance lors de la FP1, suite à un problème technique sur son système de freinage qui lui a quasiment fait passer le premier run dans son box.

Et que dire de Jorge Lorenzo qui, malgré quelles douleurs dues à sa chute spectaculaire lors du test MotoGP qui a suivi le Grand Prix de Catalogne, a reçu à Assen plusieurs nouvelles pièces sur sa RC213V, à commencer par un nouveau carénage lui offrant plus de soutien lors des freinages. Malheureusement, le pilote de Majorque a connu une nouvelle et sérieuse chute lors de la FP1.
« Jorge va bien maintenant. Il a eu une chute très violente et très sérieuse » a déclaré au site MotoGP.com le Dr Charte depuis le centre médical du circuit d’Assen. « Quand il est arrivé ici, il était abasourdi, légèrement désorienté et certainement très instable. Nous avons effectué les contrôles nécessaires, y compris la radiologie normale, mais je ne suis pas entièrement satisfait. Nous avons donc décidé, même s’il n’y a pas de lésion cérébrale, de faire une IRM de la colonne vertébrale et un scanner du thorax à l’abdomen. La plus grande préoccupation est la douleur qui, selon lui, est la plus intense dans la région torso-lombaire. C’est une zone déjà touchée par la chute en Catalogne ».

A l’inverse, Maverick Viñales, qui avait à cœur de concrétiser son “pour une fois” bon début de course à Barcelone, a enchaîné les tours ce matin, s’emparant à plusieurs reprises de la tête du classement. Il a cependant été battu sur la fin par un Fabio Quartararo qui a passé un pneu arrière médium neuf, et qui est actuellement dans une spirale positive qui a transformé son statut de “il n’a gagné qu’un Grand Prix en Moto2” en “l’espoir le plus prometteur” du paddock, malgré un souci technique à Jerez et une opération du bras avant la Catalogne.

Question météo, si les températures étaient jusqu’à jeudi moitié moins élevées sur la piste batave que celles qui règnent actuellement en France, elles devraient progressivement se réchauffer au fil du week-end pour atteindre une trentaine de degrés samedi. C’est d’ailleurs un ciel maintenant complètement dégagé et un thermomètre à 22° dans l’air et 41° sur la piste qui accueillent cet après-midi les 22 pilotes de la catégorie reine au plat pays.

Voici les références disponibles pour cette deuxième séance MotoGP de 45 minutes d’essais libres:

 

Assen MotoGP™

2018

2019

FP1 1’34.227 Marc Márquez (voir ici) 1’33.909 Fabio Quartararo (voir ici)
FP2 1’33.378 Maverick Viñales (voir ici) 1’32.638 Maverick Viñales (voir ici)
FP3 1’33.341 Marc Márquez (voir ici)
FP4 1’33.954 Marc Márquez (voir ici)
QP1 1’33.578 Johann Zarco (voir ici)
QP2 1’32.791 Marc Márquez (voir ici)
Warm Up 1’33.939 Marc Márquez (voir ici)
Course Márquez, Rins, Viñales (voir ici)
Record 1’32.627 Valentino Rossi 2015

A l’extinction des feux rouges, c’est un Andrea Iannone apparu en forme ce matin qui s’élance le premier sur la piste devant Karel Abraham qui s’est également bien comporté en FP1. Jorge Lorenzo, toujours à l’hôpital d’Assen, ne participe évidemment pas à cette séance, ni malheureusement au reste du Grand Prix. On souhaite un prompt rétablissement au pilote de Majorque qui ne gardera décidément pas de bons souvenirs de cette étape du championnat du monde…

La température de piste ayant quasiment doublé depuis la première séance d’essais libres, la plupart des pilotes ont choisi une configuration médium/dur, le médium arrière 2019 à Assen correspondant au tendre de l’année dernière.

Maverick Viñales, très motivé ce matin, réalise le premier tour lancé en 1’35.324, mais dès le passage suivant, Marc Márquez améliore déjà son chrono du matin en 1’33.945, soit quasiment le temps réalisé par Fabio Quartararo en FP1.

Encore un tour, et le pilote Honda réalise le meilleur temps du week-end en 1’33.835, alors qu’Álex Rins n’est qu’à 4/100 derrière.

La séance est décidément partie sur les chapeaux de roues puisque dès le 5e tour lancé, ils ne sont pas moins de 6 à allumer les secteurs en rouge : Marc Márquez, Álex Rins, Jack Miller, Danilo Petrucci, Andrea Iannone et Andrea Dovizioso !

Et, surprise, profitant de la roue de Marc Márquez, c’est Andrea Iannone qui inscrit son nom en haut du tableau, en 1’33.355, avant que Andrea Dovizioso ne le fasse en 1’33.223 !

Après cette mise en action plus que vigoureuse, la hiérarchie provisoire est composée de Andrea Dovizioso, Andrea Iannone, Marc Márquez, Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Danilo Petrucci, Álex Rins, Jack Miller, Franco Morbidelli et Cal Crutchlow dans la même seconde. Johann Zarco est alors 12e, Valentino Rossi 14e.

Avant le dernier quart d’heure, Pol Espargaró intègre le top 10, quelques instants avant que Johann Zarco chute en perdant l’avant à grande vitesse dans le virage numéro 7, celui où Jorge Lorenzo est parti à la faute ce matin.

Juste avant le passage au box pour préparer le dernier run, Maverick Viñales s’empare de la 3e position.

Pour le rush final de 8 minutes, c’est Andrea Iannone qui sort de son box le premier, entraînant dans sa roue Marc Márquez.

Toutefois, c’est Maverick Viñales qui tire le premier en s’imposant provisoirement en 1’32.940, un chrono déjà proche de la pole position 2018 (1’32.791).

Le pilote Yamaha poursuit son effort en réalisant 1’32.638 au passage suivant, cette fois très proche du record absolu du circuit appartenant à Valentino Rossi en 1’32.627.

Joan Mir se positionne 6e tandis que Andrea Iannone part à la faute sans gravité dans le 3e secteur.

Fabio Quartararo se hisse alors à la 2e position, consolidant la domination d’une demi-seconde des Yamaha sur le tracé néerlandais.

In extremis, Danilo Petrucci passe devant son coéquipier et réduit cet écart à 3 dixièmes.

Classement FP2 du Grand Prix des Pays-Bas MotoGP à Assen :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP