A l’arrivée de ce Grand Prix d’Italie, Marc Márquez ne regardait pas seulement son classement devant Dovizioso en faisant le bilan en vue du championnat. Il constatait aussi l’abandon sur chute d’un Valentino Rossi qui n’aura jamais eu matière à se satisfaire dans son rendez-vous national. A tel point que le Doctor avoue ne pas se souvenir durant sa longue et prolifique carrière d’un meeting aussi déprimant…

En difficulté durant toutes les séances d’essais, mal qualifié, sans espoir de progression lors du warm-up, c’est dans les graviers que Vale a terminé prématurément sa prestation au Mugello. Il avait donc la tête des mauvais jours en commentant cette sixième manche d’un championnat qui lui échappe déjà…  « Ce fut vraiment un week-end difficile » a expliqué le pilote Yamaha. « J’ai du mal à me souvenir d’un aussi mauvais week-end. C’est difficile parce que nous sommes venus ici avec d’autres attentes. Nous savions que nous pourrions souffrir à certains endroits, mais je pensais pouvoir être plus compétitif et nous n’avons jamais été rapides ».

Vale a ajouté : « c’était dur dès le vendredi. Nous avons tout fait pour améliorer la moto, car nous sommes l’équipe officielle et nous avons la tâche d’essayer, mais malheureusement cela n’a pas fonctionné. Je ne me suis jamais trouvé à l’aise et nous sommes allés très lentement, puis il y a eu aussi un peu de malchance de ne pas avoir touché la Q2 et d’avoir commencé si loin sur la grille, avec tout ce que cela implique, j’ai même touché Mir… L’erreur de la 3ème journée de samedi matin était décisive. Sinon, j’aurais pu faire une course plus décente ».



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP