Quatre pilotes en 25 points dont les trois premiers réunis en seulement cinq unités, voilà la physionomie du championnat du monde de Moto2 au lendemain du rendez-vous d’Aragon. Autant dire que rien n’est fait, à l’instar du MotoGP alors que la décision est aussi loin d’être acquise en Moto3. Il reste quatre Grands Prix dont le prochain dès ce week-end. Une aubaine pour le team Sky VR46 qui a connu le pire dimanche dernier avec l’abandon de ses deux pilotes sur chute…

Valentino Rossi l’avait dit : en quarantaine solitaire devant sa télé puisque contaminé par le Coronavirus, le Doctor a eu une poussée de fièvre non pas à cause de la Covid-19, mais après le scénario catastrophe de ses troupes en Moto2. Et pour cause : son frère leader du championnat a chuté dès le troisième tour alors que Bezzecchi, qui menait les débats, a fait de même en vue de l’arrivée.

Pendant ce temps, Sam Lowes se refaisait une belle santé et Bastianini, parti douzième, finissait second, une position qui lui permettait de prendre les commandes du classement général… « Je suis vraiment déçu » déclarait Bezzecchi. « Nous avons été forts tout le week-end, nous avons fait une belle course et avons réussi à imposer notre rythme et cette chute est vraiment difficile à accepter maintenant. Nous devons analyser les données, comprendre ce qui s’est passé et se remettre à travailler dur pour le prochain GP ».

En négociation pour aller en MotoGP, ça tombe mal pour Marini

Luca Marini, quant à lui n’en menait pas plus large : « une mauvaise course pour toute l’équipe et je suis vraiment désolé pour tous les gars. De mon côté, on n’a pas profité de vendredi, je ressentais encore les séquelles du Mans et je n’ai pas pu faire le travail que je voulais. En FP3 j’ai eu un problème sur la moto, nous étions en retard et j’ai été obligé de courir. J’ai essayé de bien démarrer, de ne pas perdre le contact avec le groupe et de rester dans les positions autour du Top5 avant l’erreur. Nous devons analyser les données, mais je suis probablement entré dans le virage 1/2 kilomètre par heure plus vite que les autres tours et j’ai perdu le devant. Je suis amer, mais je suis heureux d’être de retour sur la bonne voie ici la semaine prochaine. Nous avons une mine de données que nous pouvons utiliser ».

Du côté d’Enea Bastianini, en revanche, la satisfaction était de mise : « quelle journée ! Je ne m’attendais pas à ce résultat car je suis parti de la 12e place sur la grille. Je n’ai pas eu de sensations fortes avec la moto ce week-end, mais nous avons bien travaillé durant le warm-up et en course j’ai réussi à être agressif et constant dès le départ, en gagnant le podium. Nous avons également pris la tête du championnat et c’est un résultat extraordinaire pour toute l’équipe. J’espère être à nouveau rapide le week-end prochain ! ».

 

Classement championnat Moto2 après Aragon (10/14) :



Tous les articles sur les Pilotes : Enea Bastianini, Luca Marini, Marco Bezzecchi

Tous les articles sur les Teams : Sky VR46 Moto2