Après la course chaotique de samedi, dans laquelle l’infortuné Loris Baz a malencontreusement laissé passer une belle occasion de remporter son premier succès en MotoAmerica, le chanceux et talentueux Jake Gagne (Yamaha Fresh N’ Lean Attack Performance) a continué de maintenir sa domination sur le championnat Américain Superbike en s’imposant lors du warm up avec près de 9 dixièmes d’avance sur Bobby Fong (M4 Ecstar Suzuki).

Pour la deuxième course de 18 tours, une fois sa Ducati du team Warhorse HSBK Racing Ducati New-York très endommagée complètement reconstruite, Loris Baz s’alignait à la 10e position sur la grille de départ.

A l’extinction des feux rouges, Jake Gagne conserve la tête devant Bobby Fong, Mathew Scholtz, Cameron Petersen et Hector Barbera.

Loris Baz remonte immédiatement à la 8e position à 1,4 secondes du leader. A la fin du premier tour, le Haut-Savoyard est 6e à trois secondes alors qu’en tête seul Bobby Fong parvient à se maintenir à une demi-seconde de Jake Gagne.

À la fin du deuxième tour, Loris Baz passe Hector Barbera pour la 5e place mais l’écart avec le leader se monte maintenant à quatre secondes. Encore une boucle et le pilote Ducati passe 4e mais cette fois à cinq secondes.

Dans le quatrième tour, le Français s’empare de la 3e place mais l’écart avec Bobby Fong est désormais de 3,5 secondes.

Au huitième tour, ce dernier tire tout droit au virage #12, ce qui offre la 2e place provisoire à Loris Baz, du moins jusqu’au 11e tour où Mathew Scholtz prend définitivement l’avantage sur le Français dans le 180°, complétant ainsi un doublé Yamaha devant la Panigale rouge. Celle-ci aura maintenu la pression jusqu’à deux tours de la fin sur la Yamaha multicolore, moment où Loris Baz rate une vitesse et se retrouve au point mort.

11e victoire consécutive pour Jake Gagne, 5e podium pour Loris Baz.

Jake Gagne, Fresh N’ Lean Attack Performance Yamaha Racing : « Après le chaos d’hier, je voulais juste faire une belle course en douceur. Nous avons pris un bon départ, et j’ai mis ma tête en bas tôt pour faire un écart et le conserver intact. C’est assez surréaliste de penser que nous en sommes à 11 d’affilée, mais avec une équipe et une moto aussi géniales, je fais juste ma part pour mettre cette moto là où elle mérite d’être ! »

Prochaine manche à Pittsburgh dans deux semaines.

 

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz