L’Américain Garrett Gerloff est l’un des nombreux noms cités par la rumeur pour piloter une Yamaha en MotoGP l’an prochain. Une liste que le départ annoncé de Maverick Vinales et celui attendu de Valentino Rossi à la fin de ce cette saison ont fait dresser. Le Texan de 25 ans n’était pas parmi les favoris au départ, mais avec les défections successives des candidats potentiels devant lui pour une M1 en Grand Prix, sa côte n’a de cesse de monter. De Donington où il effectue son meeting en WSBK avec la R1, il fait le point…

A 25 ans, l’Américain Garett Gerloff risque de voir sa carrière prendre une trajectoire radicale cette saison. Du genre à rejoindre carrément le MotoGP sur une bonne Yamaha alors que se retrouver sur une machine d’Iwata en WSBK en 2021 était déjà comme une sorte d’aboutissement pour ce pilote venu du MotoAmerica. Mais la décision de Viñales de quitter son poste avant le terme de son contrat a fait bouger les lignes et ouvert des fenêtres de tir inédites. Justement, Gerloff est un franc-tireur.

Ses apparitions en Grand Prix à Valence l’an passé, comme remplaçant provisoire de Rossi, et dernièrement à Assen pour combler le vide laissé par Morbidelli opéré du genou n’ont pas laissé une mauvaise impression. Mais de là à devenir un pilote titulaire Petronas Yamaha en MotoGP en 2022… Et pourtant, le Texan voit ses chances augmenter au fur et à mesure que les candidats devant lui se désistent…

Gerloff roule à Donington ce week-end avec l’équipe Giansanti Racing dans le championnat du monde Superbike. Un team qu’il côtoie depuis 2020. Jusqu’à présent, il a remporté quatre podiums. Les Italiens aimeraient continuer avec lui, tout comme avec son coéquipier Kohta Nozane venu du Japon. Mais il fait le point sur cette opportunité réelle en MotoGP : « ce fut une bonne expérience et une fabuleuse opportunité que Petronas Yamaha SRT m’a offert », se souvient l’Américain au sujet de sa pige à Assen. « C’était un peu difficile parce que c’était si court. Et puis tout m’a frappé en même temps. Mais je n’y changerais rien. C’était sympa et j’ai beaucoup appris. Cela me donne la motivation pour continuer ».

Assen : Garrett Gerloff dans la loge Petronas

Garrett Gerloff : “le MotoGP est là où je veux être, mais…”

Puis il en vient au fait… « Pour le moment, nous n’avons aucune discussion », a déclaré Gerloff sur Speedweek à propos de son futur possible en MotoGP. « Si cela devait arriver, je devrais peser le pour et le contre. Mais je ne veux pas y penser avant le moment venu. Bien sûr, mon objectif est de participer un jour au MotoGP. C’est mon objectif depuis que je suis enfant et que j’ai commencé à courir. Le MotoGP est là où je veux être. Mais je dois aussi m’assurer que le timing et les conditions sont bons. Pour le moment je n’ai que GRT sur mon écran ».

Certes, mais Gerloff est bel et bien sur les radars. « Garrett a impressionné beaucoup de gens », a ainsi déclaré le directeur de l’équipe Petronas, Razlan Razali. « Ne renoncez pas à votre rêve de revenir en MotoGP !» Et le Malaisien a ajouté « je suis sûr que nous vous reverrons bientôt ».

On rappellera qu’au sein de l’équipe d’usine Yamaha en WSBK, Toprak Razgatlioglu a prolongé son contrat de deux ans jusqu’à fin 2023. Cela devrait également se poursuivre avec Andrea Locatelli, le champion Supersport 2020. Et les postes du constructeur d’Iwata restent toujours à saisir en MotoGP…

Garrett Gerloff



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team