2021 sera-t-elle enfin la bonne saison pour les hommes de Gigi Dall’Igna en MotoGP ? Ces derniers, en effet, courent après leurs prédécesseurs chez Ducati qui sont les seuls, pour l’instant, à pouvoir se targuer d’un titre suprême dans la catégorie majeure en Grand Prix. Nous étions en 2007 avec Casey Stoner et Dall’Igna n‘était pas encore là. La GP21 semble à la hauteur de l’enjeu. Le patron de Ducati Corse le sait, mais il connait aussi la versatilité de la course…

Chez Ducati, on ne sait pas encore trop quoi penser de cette saison. Certes, ses trois pilotes de pointe sont dans le top 5 du championnat, mais les points se partagent tandis que la récolte est concentrée chez Yamaha sur un Quartararo redoutable. Car ce dernier n’aurait pas souffert du syndrome des loges à Jerez et n’aurait pas connu les affres d’une combinaison ouverte en Catalogne, nul doute qu’il serait encore un peu plus loin devant au championnat. Reste qu’il est à portée de tir, soit 14 points d’un Johann Zarco très utile dans le développement de la GP21, mais sans la combinaison rouge que Marco Melandri désigne comme obligatoire pour avoir la légitimité de prétendre à la couronne…

Et puis il y a les surprises du tableau de marche… Les Ducati devaient dominer Losail et on a vu des Yamaha rafler la mise. Les machines italiennes étaient supposées perdre gros à Jerez et elles ont gagné. Le Mugello devait être une démonstration de force et il n’y a même pas eu un podium. Enfin, en Catalogne, les GP21 se sont montrées dans le coup alors qu’elles devaient entrer dans le rang. De fait, plus rien n’est prévisible pour le Sachsenring et Assen qui sont à venir et supposés être des terrains hostiles…

Gigi Dall'Igna Ducati

Gigi Dall’Igna : “nous avons la bonne mentalité” 

Gigi Dall’Igna en convient et garde la tête froide : « il est difficile de savoir à quoi s’attendre de ces deux courses », explique le responsable, qui fait ce week-end le déplacement à Misano pour la manche du World Superbike. « Normalement, ces dernières années, nous avons eu quelques difficultés. Mais je dois dire que cette année, même dans les courses les plus difficiles, nous avons quand même assez bien fait. Je m’attends donc à pouvoir être dans le peloton des pilotes qui jouent les points importants ».

Trois Ducati aux quatre premières places, les fans rêvent de ce titre en MotoGP qui leur manque depuis 2007. « Il est encore tôt pour faire ce genre de raisonnement » dit prudemment Gigi. « Je pense qu’il est beaucoup plus utile en ce moment de penser à la course unique plutôt qu’au championnat. Nos pilotes et nous avons la bonne approche. Je pense que c’est la bonne mentalité pour affronter ce Championnat du Monde ».



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team