Les coulisses du MotoGP bruissent de rumeurs concernant les pilotes ou les ingénieurs, mais l’aspect économique des choses est aussi à considérer. Et d’autant plus que l’on parle, tout simplement, du nerf de la guerre. C’est ainsi que l’on surveille le clan Ducati dont la base financière n’est solide qu’en apparence lorsque l’on sait que ses deux piliers sont controversés. Un cigarettier qui ne peut montrer son image et un constructeur Audi qui prend le tournant de la motorisation électrique peuvent à tout instant s’interroger sur la raison de leur présence. Mais c’est d’ailleurs que vient la remise en cause, et on ne s’y attendait pas vraiment…

Avoir des ambitions c’est bien, mais ce n’est pas suffisant dans un sport mécanique. Il faut aussi avoir les moyens de ces mêmes ambitions. Car la danseuse coûte cher. Et tout le monde n’a pas la chance d’être dans les petits papiers de Red Bull qui a fait quasiment sien le milieu dans lequel il s’implique résolument.

Pour les autres, il faut convaincre des conseils d’administration dont la passion n’est pas exactement le moteur. On vient de parler du cas Ducati, constructeur qui ne peut rien faire seul. Voici son opposé, Honda, un géant mondial qui a les reins suffisamment solides pour être maître de son destin. Depuis 15 ans, il est lié à l’enseigne Repsol. Une belle histoire jalonnée de succès. Mais qui pourrait bien s’arrêter.

Selon Speedweek, Honda pourrait mettre fin à sa collaboration avec Repsol qui ferait trop la part belle à la gouvernance espagnole, pour ouvrir la porte à Shell. Le pétrolier pourrait déjà rejoindre l’équipe 2020 de Moto2 du team Honda Asia mené par Hiroshi Aoyama. Shell a passé des années avec lui et Honda participe à l’Asian talent cup Shell Advance.

C’est à veiller, d’autant plus que Red Bull agrandirait aussi sa surface visible sur le carénage. On rappellera que Marc Márquez arbore les couleurs de la boisson énergisante dont l’investissement majeur auprès de KTM n’est ici pas remis en cause. A suivre donc, d’autant plus que le nouveau contrat de Marc Márquez va devoir être signé pour la période 2021-2022, avec sans doute pas mal de zéros sur le chèque…

Honda Repsol c’est:

180 victoires en Grand Prix

126 en MotoGP

54 en 500 cc

15 titres de champion du monde (Mick Doohan 4, Valentino Rossi 2, Alex Crivillé 1, Nicky Hayden 1, Casey Stoner 1, Marc Márquez 6)

445 podiums.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team