C’est la petite histoire du dernier Grand Prix du Japon qui pose quand même de grandes questions. Comment une usine Suzuki a-t-elle pu aligner dans une compétition officielle de MotoGP, sur sa troisième machine engagée avec son pilote test, le moteur 2020 non homologué ? La réponse a été trouvée : par ignorance du règlement. Dont acte puisqu’il s’agit de la version officielle qui n’a dérangé personne. Mais comment le pot aux roses a-t-il été découvert dans l’écurie bleue ? Là aussi, on tombe des nues s’agissant d’une structure officielle

Au Motegi, ce week-end, on a appris que les chronos réalisés par Sylvain Guintoli le vendredi avaient été annulés en raison d’un moteur non conforme. Plus précisément, le Français testait en grandeur nature des éléments destinés à la prochaine GSX-RR. Et ce moteur en faisait partie. Après vérification, il s’est avéré qu’il n’était pas homologué par les officiels. La sanction est donc tombée. Mais la question se posait de savoir comment ils avaient découvert le problème.

Certains ont commencé à parler d’espions et de dénonciation. Mais en fait, le travail des officiels a été très simple. Il leur a suffi de lire… le communiqué de presse Suzuki. Dans celui-ci, Sylvain Guintoli mentionnait en effet : « c’est tellement bon de revenir sur la moto. On travaille sur le moteur 2020 et on a déjà collecté de bonnes sensations, des données intéressantes et un bon retour. Les chronos n’ont pas été mauvais. Je suis près de ma meilleure performance sur le Motegi, alors c‘est positif. »

Une innocence dans un compte rendu a priori vérifié avant diffusion qui semble attester de l’incroyable version de Suzuki de sa méconnaissance du règlement… Cela étant dit, les données ont tout de même été récoltées, et donc l’opération n’a pas été vaine. De quoi fâcher la concurrence pour ce travail accompli qui donne une avance dans la mise au point ? Que nenni. Comme un moteur d’un millésime en cours ressemble de l’extérieur à l’autre destiné à la prochaine saison, on finirait par croire que ce silence assourdissant trahisse la même politique de mise à l’épreuve chez les autres… Mais gardée secrète grâce à une communication bien ficelée…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar