Les troupes KTM ayant été annoncées, et avant que le cas Valentino Rossi chez Petronas Yamaha ne soit validé comme celui de Pol Espargaró chez Repsol Honda, c’est le sujet Andrea Dovizioso qui focalise l’attention du marché des pilotes. Une situation particulière puisque les parties assurent que le renouvellement du bail n’est qu’une formalité, que tout est connu et qu’il ne reste plus qu’à prendre rendez-vous pour signer. Et pourtant, le paraphe ne vient pas tandis que des contacts sont noués ailleurs suscitant des rumeurs aussi diverses que variées. Qu’en dit le manager de Dovi, Simone Battistella ? A peu près ça…

Gigi Dall’Igna, qui commande les troupes Ducati dans le paddock l’a avoué : avec Dovizioso, les négociations sont au point mort. Et d’abord parce qu’il n’y a plus rien à négocier. Des clauses qui ne concernent pas seulement 2021, mais aussi 2020, alors que la saison n’a pas commencé. Mais elle sera placée sous le signe des dégâts économiques causés par la crise du Coronavirus.

Sur les ondes de La Gazzetta dello Sport, le manager Battistella lève le voile sur certains détails des échanges : « tout d’abord, nous avons préféré renégocier les termes contractuels de 2020. Après une série de discussions Ducati était en faveur de l’accord conclu, mais il n’y avait alors rien par écrit ». Et sur la fameuse question économique identifiée comme pierre d’achoppement chez Ducati ? Des rumeurs voulaient que le salaire de Dovi passe de 6 à 3 millions d’euros… « C’est quelque chose qui remonte au mois dernier, avant que nous abordions le thème 2020 » précise Battistella.

« Lorenzo ? Ducati est libre d’évaluer les pilotes qu’elle veut »

Le salaire est une chose mais le cas d’un Jorge Lorenzo redevenu un centre d’intérêt en est une autre. Un danger pour Dovizioso ? « Ducati est libre de faire ce qu’elle veut, d’évaluer les pilotes qu’elle croit, du point de vue de la fierté, cela ne fait aucune différence. Andrea ne veut pas se perdre dans ces arguments. Nous connaissons tous la valeur de Jorge, il a été compliqué pendant deux ans, mais il sait ce qu’il fait » coupe Battistella. Le sujet est donc sensible.

Sur l’issue de toute cette histoire, le manager n’a cependant pas de doute : « pour moi, à 99% ils renouvelleront ». Pendant ce temps, Jorge Lorenzo est dans les parages, Johann Zarco prend date et Dovizioso fait du jet ski avant de se lancer dans une compétition de motocross. Il n’est plus certain que l’affaire soit close avant le premier Grand Prix prévu à Jerez le 19 juillet. Ducati, pour 2021, a seulement signé Jack Miller dans son team.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team