Pol Espargaró est comme l’ensemble de ses collègues du MotoGP : il attend que le confinement imposé par un coronavirus qui a mis le monde à sa botte soit levé, pour s’en aller retrouver sa KTM et le MotoGP. Hélas, au vu de l’évolution de cette pandémie, ce n’est pas encore pour bientôt… S’il vit terré dans ses appartements, il n’est pas pour autant coupé du monde. Il parle donc et après s’être ouvert sur le cas Jorge Lorenzo, dont il doute que l’annonce de sa retraite ait été sincère, il s’offre une sortie sur Gigi Dall’Igna qui mérite l’attention…

Pol Espargaró subit comme tout le monde son confinement avec un certain fatalisme tout en ne cachant son inquiétude sur ce Coronavirus qui ne fait pas dans le détail : « j’ai un peu peur » avoue-t-il sans ambages. « Ici en Andorre, la situation est tout à fait sous contrôle, mais en Espagne au début, cela ne semblait pas si grave. Les gens ont sous-estimé le problème et n’étaient pas préparés, même lorsque nous avons vu les nouvelles de l’Italie, nous pensions que ces mesures de confinement étaient exagérées. Lorsque le virus a éclaté en Espagne, personne n’était préparé. »

Une analyse qui colle bien à une réalité dont on ne voit pas encore l’issue, et pas seulement en MotoGP. Reste qu’il y aura un après et c’est l’occasion de réfléchir à ce qu’il pourrait être. Pol Espargaró a son idée sur la question et fait une étonnante suggestion : travailler avec Gigi Dall’Igna, l’éminence grise des rouges de Ducati : « Gigi n’est pas seulement une personne qui connaît tout sur la technique, la dynamique d’une moto. Il est intelligent, toujours à la recherche de nouvelles façons que les autres ne suivent pas. Il suffit de voir à quoi ressemblait Ducati avant lui, et maintenant avec lui, ils sont devenus des gagnants. Je voudrais l’avoir avec nous. »

Cependant, pour ne froisser personne, il ajoute aussitôt : « mais le personnel que nous avons chez KTM est très fort, je suis très content et nous pouvons bien faire avec eux aussi. » Mais alors pourquoi revendiquer ainsi Gigi ? Peut-être pour se rappeler à son bon souvenir, car si l’Italien a peu de chance de rejoindre les Autrichiens, l’Espagnol peut toujours aller chez les Italiens un jour.

Ainsi, dans le même entretien, le frère cadet d’Aleix qui est officiel Aprilia a mentionné : « nous parlons à toutes les équipes, pour comprendre quelles sont les intentions de chacun pour l’année prochaine. Je dois dire que ma priorité est de rester chez KTM et voir quels résultats nous aurons, pour comprendre s’ils sont aussi bons que j’espère, pour comprendre quoi faire de ma carrière. J’ai 28 ans et c’est un moment crucial pour ma carrière, car les jeunes de Quartararo arrivent vite. Ce n’est pas facile d’être devant avec une moto qui n’est pas au top. » Et on rappellera que le fer de lance actuel de Ducati qu’est Andrea Dovizioso a clairement exprimé ses doutes sur la suite de a carrière en MotoGP

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP