Les KTM officielles ont bien travaillé d’un week-end à l’autre sur le tracé de Losail en offrant un visage différent entre le Grand Prix du Qatar et celui de Doha. Dans ce dernier, Miguel Oliveira s’est distingué par un départ de feu, digne de celui de Jorge Martin il y a une semaine, pour virer également avec le groupe de tête au premier virage. Le parallèle entre le Portugais à la RC16 et l’Espagnol à la GP21 ira jusqu’au résultat finale. Pendant ce temps, Brad Binder réussissait un probant top 10.

Vous avez aimé le départ de Jorge Martin lors du Grand Prix du Qatar ? Alors vous allez adorer celui de Miguel Oliveira lors du Grand Prix de Doha. Les images parlent d’elles-mêmes et c’est à croire que sa RC16 était équipée du dispositif de départ de la Ducati … Hélas, le Portugais double vainqueur de Grand Prix n’a pas pu clôturer cette épreuve dans le top dix. En raison d’un rythme pas à la hauteur de ses rivaux et d’un problème électronique au tableau de bord, il a fini par quitter les premières positions du classement, pour finalement échouer à la 15e position. Un week-end certainement décevant que l’ancien de Tech3 qui tentera de se racheter dans deux semaines sur le circuit domicile de Portimao, où il avait dominé en 2020.

« C’était un bon début de course, mais dès le premier tour, le tableau de bord s’est éteint et c’était assez difficile de gérer les changements de vitesse » déclare Oliveira. « Nous visions à améliorer la maniabilité de la moto après la course de la semaine dernière et je pense que nous avons fait un pas en avant ici au Qatar. Nous avons beaucoup appris sur la moto et nous visons à nous améliorer à partir des prochaines manches européennes du championnat » dit-il. Il était parti avec un pneu médium avant, comme d’ailleurs son équipier Brad Binder, qui lui, s’est montré meilleur en course.

Binder : « j’avais fermement décidé de tout donner à chaque tour »

Brad Binder s’est ainsi assuré la huitième place avec une très bonne fin de parcours dans la deuxième course MotoGP à Doha. Le Sud-Africain a débuté 18e et après une belle remontée, il s’est classé à la 8e place, une position prise dans le dernier tour aux détriments de Jack Miller sur sa Ducati et d’Aleix Espargaró sur son Aprilia.

Après la 14e place il y a une semaine, le Champion du Monde Moto3 de 2016 n’a pas démérité : « je suis beaucoup plus heureux que le week-end dernier. C’était vraiment difficile cette fois. Peu importe ce que nous avons fait ces jours-ci, nous avons eu des problèmes.” Binder révèle : « le matin, j’ai fermement décidé, quoi qu’il arrive, de faire mon travail à chaque tour et de tout donner ».

« Quelle que soit la situation, je ne voulais pas chasser quoi que ce soit qui était déjà hors de portée. Cela a bien fonctionné en course. Et je suis vraiment heureux d’avoir gagné beaucoup de places dans cette course » termine Brad Binder. En tant que meilleur pilote KTM, Binder compte dix points au championnat à son actif et il pointe 12e du classement après le double meeting du Qatar.

Binder a été fort en fin de partie.

MotoGP Qatar 2 J3 : classement

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP