Johann Zarco va donc finir la saison chez LCR Honda. A partir du Grand Prix d’Australie, le Français retrouvera la grille du MotoGP. Une décision aux multiples conséquences avant même que les premiers résultats ne tombent. Valentino Rossi pour Yamaha, Jorge Lorenzo pour Honda et Cal Crutchlow pour son doigt expliquent…

Johann Zarco a décidé de jouer son va-tout en trois Grands Prix de fin de saison au guidon d’une Honda qu’il ne connait pas encore. Mais dont on dit qu’elle n’est pas facile… Le Français assume en disant que si, cette fois, il ne s’en sort pas, sa légitimité en MotoGP sera à considérer. Il sait aussi qu’en faisant ce choix, il a fermé la porte Yamaha. Définitivement ? L’avenir le dira. Mais ce qui est certain, c’est que l’ouverture est maintenant moins grande.

Une tendance confirmée par cette sortie de Valentino Rossi : « c’est dommage, car nous savions qu’il viendrait chez Yamaha en tant que pilote d’essais. Il avait déjà conduit la M1 et pouvait nous aider. Le projet Test Team est très important et si Zarco ne vient pas, nous devrons trouver un autre pilote rapide pour l’année prochaine » a commenté le Doctor.

L’arrivée de Zarco chez Honda ne laisse pas non plus insensible Jorge Lorenzo : « c’est une décision de LCR et Honda. Je pense que Zarco a été embauché parce qu’il est un pilote rapide et parce que Takaaki est blessé. Pourquoi pas ? Peut-être que Zarco sera très rapide avec la Honda. Peut-être qu’il se battra pour la pole position. Nous le verrons en Australie. Je ne peux pas en juger. Personne ne peut prédire cela. »

Côté prédiction, il faut aller voir Cal Crutchlow, qui sera donc l’équipier du Français : « je me couperai un doigt si Zarco peut gérer la Honda mieux que la KTM» L’Anglais devra-t-il s’amputer ?



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda