Jack Miller ne s’est jamais défait de son sourire lors des deux jours de test qui lançaient l’intersaison du MotoGP au Qatar. Et pour cause : il vit éveillé le rêve d’être un pilote de l’usine Ducati. Un bonheur qui a aussi alimenté son labeur à Losail, en comparant notamment les carénages pour sa GP21. Second d’un Fabio Quartararo qui s’est révélé seulement dans les dernières minutes avec sa Yamaha, l’Australien part avec la satisfaction d’avoir montré une régularité aux avant-postes durant le week-end qui est de bon augure…

Jack Miller a bien commencé 2021 en MotoGP et comme pilote d’usine Ducati. Il termine les deux jours de test à Losail second de Fabio Quartararo pour seulement 77 millièmes après avoir amélioré son chrono d’une seconde du samedi au dimanche. Surtout, il s’est montré comme le meilleur pilote équipé en GP21, ce qui toujours bon lorsque cinq autres Desmosedici sont sur la piste. Tout en étant véloce, il s’est attelé sur le cas du nouveau carénage que Pirro le pilote d’essai avait révélé vendredi :

« J’ai fait des tests de comparaison avec l’ancien carénage et j’étais d’humeur positive » commente l’équipier d’un Bagnaia neuvième. « Le nouveau carénage est assez similaire, je n’ai rien ressenti d’étrange avec, la moto était stable. Nous avons encore trois jours de test ici et nous devons voir ce qui peut être changé sur la même piste durant ce temps. Les réglementations rendent difficile la mise en place de véritables innovations ».

Miller constate que les écarts sur la feuille des temps sont infimes. Ainsi, le top 5 se trouve réuni en moins de trois dixièmes de seconde. « Tout le monde est toujours proche au Qatar », a déclaré Miller. « Beaucoup de motos fonctionnent bien ici. Et après cinq jours de tests au même endroit, les pilotes seront encore plus proches les uns des autres dans les courses ».

Jack Miller prévient : Suzuki et KTM cachent des choses

Les prévisions pour les courses du dernier dimanche de mars et du premier dimanche d’avril seraient prématurées, selon le pilote d’usine Ducati. « Suzuki a encore quelque chose dans sa manche », est convaincu Miller. « J’ai le même sentiment chez KTM, ils n’ont pas encore tout montré ».

Puisque l’Australien parle, de la concurrence, que pense-t-il d’Aprilia ? « Ils font du bon travail et Aleix Espargaró est toujours assez rapide au Qatar. La question est de savoir comment vous vous en sortez lorsque vous devez tenir compte de facteurs comme la consommation de carburant. On dirait qu’ils ont beaucoup travaillé pendant l’hiver ».

Après les tests de samedi et dimanche, les pilotes MotoGP ont deux jours de congé, avec trois jours de test supplémentaires à partir de mercredi. « Cela donne au corps la possibilité de récupérer un peu entre les deux », a fait remarquer l’Australien. « Je ne pense pas que cette séquence soit mauvaise, surtout pour les rookies, car ils roulent beaucoup et ont ensuite des courses sur la même piste ».

MotoGP Test Qatar 1 J2 : chronos



Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team