Inutile de faire les présentations : Yamaha est sans doute l’un des constructeurs les plus populaires autour du globe ainsi que dans l’hexagone. Au delà de la renommée mondiale, la marque aux diapasons est également présente en Grands Prix depuis des décennies sans discontinuer. Aujourd’hui, elle est une figure de proue du championnat du monde, présente en MotoGP seulement. Son héritage important est aussi dû à des pilotes non moins légendaires, et c’est d’eux qu’il sera question dans cette saga. Ensemble, revenons sur les 10 plus grands pilotes de la firme mythique.

Cet épisode fait suite à la cinquième partie. La première partie, qui précisait les critères de sélection ainsi que les mentions honorables, est trouvable ici-même.

N°2 : Kenny Roberts

Si les places n°5, n°4 et n°3 étaient assez difficiles à manœuvrer et peuvent être largement discutées, le top 2 est limpide. Deux hommes ont donné leur vie à Yamaha, en tant que pilotes ou directeurs d’écurie. C’est le cas du ‘king’.

Sept saisons, pas une de plus. Marquée par les blessures, la carrière de Roberts père n’en reste pas moins impressionnante. Son nom fut apposé à trois reprises sur le trophée MotoGP, grâce à ses sacres 1978, 1979 et 1980.

En si peu de temps, difficile de parler de production statistique. Mais en terme d’impact, on a rarement fait mieux. Roberts révolutionna le pilotage, et son sport en général. Inspiré de Jarno Saarinen , il pilotait tout en glisse et en maîtrise grâce à son expérience sur terre. Comme son élève Rainey, il ne courut que sur des Yamaha et fut un homme particulièrement important pour la marque, au-delà même du statut de pilote.

Rapidement après sa fin de carrière, il s’intéressa au management et couva des pépites comme Wayne Rainey, Randy Mamola, John Kocinski ou Luca Cadalora, tous important dans l’histoire de la firme.

Yamaha Team Roberts était craint et gagnait inlassablement. L’équipe, stable grâce aux apports des cigarettiers marqua les Grands Prix moto au fer rouge tard jusque dans les années 1990, forcément ternies par la domination Honda/Doohan.

En 1997, Roberts annonçait son départ de la firme, après 25 ans de bons et loyaux services… pour fonder sa marque. On ne se refait pas : génie un jour, génie toujours. De la livrée jaune, noire et blanche à l’émergence de mythe, Kenny fut de la partie durant un quart de siècle et donna tout pour Yamaha. Mais qui peut bien se dresser devant le “King” ?

King Kenny, tout simplement. Photo : Gross Roberts.

N°1 : Valentino Rossi

Comme une évidence. Rossi est souvent la réponse à tous les problèmes. Notons tout d’abord l’exploit incroyable de l’italien : il apparaît à la fois dans ce classement, mais aussi dans le top 10 des pilotes Honda. Incroyable.

Yamaha n’avait plus connu le succès depuis l’époque Rainey, au tout début des années 1990. Luca Cadalora et Max Biaggi ont fait ce qu’ils ont pu, mais ce n’était pas suffisant. Quand Rossi débarque en 2004, c’est une histoire qui se réécrit. Le cours des événements se voit modifié.

Avec une moto moins compétitive que la Honda RC211V, il remporte sa toute première course à son guidon à Welkom. Un moment historique, inoubliable pour tout fan de MotoGP. S’en suit une année de domination. Puis deux. Rares sont ceux qui ont eu la mainmise sur le championnat tant d’années consécutives (cinq au total).

Le reste n’est plus à présenter, d’autant plus que l’histoire est loin d’être finie ! À 41 ans, il est encore sous contrat avec la firme après treize années de collaboration, quatre titres et une montagne de victoires.

Son engagement en Moto3 et Moto2 via sa structure laisse penser qu’une fois la retraite venue, “Rossifumi” ne traînera pas loin des paddocks. Ça sent fortement la “Kenny Roberts” ne trouvez-vous pas ?

En tout cas, directeur d’écurie ou pas, il faudra attendre une paire d’années pour retrouver un pilote à la longévité si importante, à l’impact aussi fort. Rossi changea la face d’une marque, d’un sport. Tous les pilotes de ce top 10 ont fait évoluer Yamaha et ont procuré beaucoup de bonheur aux spectateurs. De Rainey à Roberts en passant par Phil Read, tous méritent un hommage et une pensée quand les diapasons figurent sur la plus haute marche du podium.

Rossi détient des records de longévité et sera toujours lié à Yamaha. Photo ; Giuli Bernardo

Résumé du Top 10 :

N°10 : Luca Cadalora

N°9 : Johnny Cecotto

N°8 : Carlos Lavado

N°7 : Giacomo Agostini

N°6 : Phil Read

N°5 : Wayne Rainey

N°4 : Eddie Lawson

N°3 : Jorge Lorenzo

N°2 : Kenny Roberts

N°1 : Valentino Rossi

 

Photo de couverture : Michelin Motorsport



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Yamaha Tech3, Movistar Yamaha MotoGP