Valentino Rossi a une nouvelle fois déçu lors d’un Grand Prix cette saison, et la dernière déconvenue en Catalogne semble compter double. En effet, le tracé de Montmelo était espéré comme enfin favorable à un Doctor qui y a connu de grandes joies dans sa carrière. De quoi relever le triste bilan affiché après sept courses fait de 15 points marqués et une dixième place au Mugello comme meilleur résultat jusqu’à présent. Mais l’affaire s’est conclue avec un abandon sur une nouvelle chute. Celle de trop ?

En ce qui concerne la dernière prestation de Valentino Rossi en Grand Prix, du côté de Barcelone, on peut se contenter du résumé fait par Jorge Lorenzo : « après avoir réussi à accéder directement à la phase finale des qualifications, il semblait que l’histoire du week-end pouvait changer un peu pour Valentino Rossi et lui permettre de faire une bonne course », commente son ancien équipier. « Mais en course, il n’a jamais réussi à exprimer la vitesse que l’on attendait de lui ensuite ».

Ou alors, on peut relever le commentaire lapidaire de Lucchinelli : « Marc Marquez est tombé pour être avec le premier, Valentino Rossi pour être avec Lecuona ». Dans les deux cas, on commence à se résigner à l’inéluctable : la fin de la carrière du nonuple Champion du Monde.

Une issue si évidente au vu des résultats que certains la voit arriver avant même la fin de cette saison. Ainsi, selon ce que rapporte “El Periodico de Catalunya”, le Doctor pourrait anticiper sa retraite avant la pause estivale. Il ne terminerait donc pas la saison 2021. La source espagnole rapporte également le peu de communication en cours au sein de l’équipe Petronas, au point que même le manager de l’équipe Razlan Razali ne connaît pas exactement la raison de la mauvaise performance de Rossi.

La relation entre l’équipe et le pilote a également été compliquée par la collaboration dont on parle depuis des semaines entre VR46 et Ducati, qui fournira très probablement les motos à l’équipe de Rossi l’année prochaine. De même, ce contexte expliquerait le forcing des couleurs malaisiennes à vouloir attirer dans ses filets Raul Fernandez, la révélation de la saison en Moto2.

« Valentino Rossi n’en peut plus. Malheureusement, le temps passe inexorablement »

Que penser de cette rumeur ? Marco Melandri a son avis : « non, ce n’est pas possible. Valentino apporte trop d’argent dans le championnat du monde » dit le vétéran avec sa franchise habituelle. Mais il ajoute aussi que tout a une fin… « Il n’en peut plus. Malheureusement, le temps passe inexorablement. Essayez de regarder les pilotes au milieu de la courbe, même sur les photos. Valentino est sur la moto d’une certaine manière, Quartararo a une position complètement différente. Les temps ont changé. Regardez les jeunes : Martìn, Binder, Bagnaia, Quartararo lui-même… Ils roulent déjà différemment de pilotes comme Zarco et Morbidelli, qui sont d’une autre génération ».

« Tous les cinq ans, il y a un changement de génération. Et c’est quelque chose qui doit être accepté, il n’y a rien d’autre à faire. Le problème que Valentino a avec la traction est dû au fait qu’il n’a pas le bon style pour les pneus d’aujourd’hui. Pour lui, les carcasses sont trop molles car les pilotes se jettent maintenant tellement hors des virages qu’ils ne chargent pas le pneu. Ils ont donc besoin de pneus plus tendres, mais ils se redressent rapidement » explique Melandri.

« Valentino, en revanche, stresse l’arrière car il est trop assis sur la moto, donc le pneu se déforme plus, la moto ne tourne pas et c’est plus difficile à redresser. Mais vous ne pouvez pas penser à changer votre style de pilotage, cela doit venir naturellement. Je ne veux critiquer personne, mais c’est un fait. Car s’il n’y a toujours que lui qui a ce problème chez Yamaha malgré le fait que Morbidelli roule avec une d‘il y a deux ans… il n’y a qu’une chose qui change, le style de pilotage » termine le vétéran italien sur MOW.



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team