Vous ne connaissez sans doute pas son nom mais retenez simplement pour le moment qu’il est né en 1943 aux USA.

Peintre graphiste autodidacte, il a vécu de l’intérieur tout le mouvement Kustom particulièrement exubérant en Californie du sud durant les années 60′ et 70′. Autant dire que les paillettes, les dégradés, les Candy, les Pearl et autre filets, il les a appliqués pendant des années sur nombre de Mustang, Camaro, Pontiac, Coccinelle, choppers, trikes, dragsters, réservoirs, casques et même avions !

Rollin Sanders s’est ainsi fait un nom, et même un surnom, « Molly », jusqu’à se faire démarcher dans son petit atelier de Brea par deux cadres américains de Kawasaki en 1969, Don Graves et Paul Collins, afin de créer une identité graphique pour le service compétition de la firme d’Akashi.
Initialement dans les activités portuaires et maritimes, Kawasaki Heavy Industries ne s’était lancé dans la moto que presque un siècle plus tard, en s’associant à, puis en rachetant, Meguro Manufacturing Company.
Kawasaki affectionnait alors le rouge, depuis la victoire de 1963 au “Hyogo Prefecture Tournament” de la moto de cross 125-B8M surnommée “Red Tank Furore” après son succès.

Jusqu’à la demande de 1969…

Là, le Californien a eu l’intelligence d’établir un cahier des charges (couleur flashy pour que les motos en action soient reconnaissables de face pour les mécaniciens) et l’audace de proposer un mois plus tard au président de Kawasaki Motors Corporation USA d’alors, George Hamawaki, le dorénavant célèbre “Lime Green” (Citron vert. En fait une couleur issue du catalogue AMC /AMX colors de la même année sous le nom de “Big Bad Green”), alors même que le vert est une couleur supposée porter malheur aux véhicules et à leurs utilisateurs.

Les responsables de la firme japonaise sont restés dubitatifs mais ont accepté l’idée et ont aligné les cinq motos officielles ainsi peintes au Daytona 200.

Le succès fut immédiat, et le vert (certes modifié) est devenu année après année la couleur officielle de Kawasaki en compétition pour aboutir au réputé “Kawasaki Green”.

L’histoire ne s’arrête pas là puisque, deux ans plus tard, le même Don Graves, enchanté de l’opération, présente Rollin Sanders à Ed Burke de Yamaha USA pour résoudre la même problématique (les couleurs traditionnelles de Yamaha étaient le blanc à bande rouge: classique mais pas forcément très très fun).

La suite, vous la connaissez, avec la création des célèbres « Speed Blocks » noirs et blancs sur fond jaune (également appelés plus rarement «Track Graphic»), découverts en Europe avec Kenny Roberts

Déclinés dans de multiples versions, ils seront même repris sur les décorations des motos de série d’Iwata, quelles que soient les couleurs dominantes. Cette décoration a rapidement acquis une notoriété mondiale, et aujourd’hui encore, bien des années après qu’elle ne soit plus utilisée en course, son succès ne se dément pas dans les ventes de goodies. Tous les passionnés ont également encore en mémoire les hommages ponctuels de la M1 à cette livrée, comme en 2005 à Laguna Seca pour le 50e anniversaire de la marque…

Enchanté de ce travail, Yamaha a également demandé la collaboration de Rollin « Molly » Sanders pour les livrées du 50e anniversaire mais aussi, plus tard, pour donner son avis sur la teinte exacte du bleu profond emblématique des productions d’Iwata aujourd’hui.

Après le coup d’éclat des « Speed Blocks » des années 70′, « Molly » a longtemps continué à travailler avec des grandes marques, comme Buick et Toyota, et vous pouvez voir tous les jours son travail, sans probablement le savoir, avec par exemple le L qui sert d’emblème aux  Lexus…

Rollin « Molly » Sanders s’est malheureusement éteint en 2010, mais son travail demeure aujourd’hui toujours bien vivant, tout comme sa page Facebook ! Nous voulions simplement lui rendre ce petit hommage…

Sources et crédit photos :
https://www.rideapart.com/features/299881/rollin-molly-sanders/
https://thumpertalk.com/forums/topic/864262-rollin-molly-sanders/
https://www.tdubclub.com/2020/05/15/speed-blocks-yamahas-digitial-signature-visual-dna-of-speed-molly-designs/
https://oilysmudges.com/blog/yamaha-speed-block-graphics/#.X_-TpnZKhhF

 

 

 



Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Movistar Yamaha MotoGP