Alors qu’il ne reste plus que deux courses à disputer en Argentine et au Qatar, le sprint final est lancé entre Randy Krummenacher (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) qui possède 10 points d’avance sur son coéquipier Federico Caricasulo et 38 sur Jules Cluzel (GMT94 Yamaha). La situation ne semble pas favorable au Français, mais ses deux adversaires ont marqué 0 point chacun à Magny-Cours en raison de chutes. Comme quoi, tout reste possible pour Jules.

Leader du Championnat du Monde, Randy Krummenacher est arrivé en Amérique du Sud après avoir échappé de près à la catastrophe à Magny-Cours : « Bien sûr, ce n’est pas le résultat auquel je m’attendais, je suis tombé dans le premier tour et je n’ai pas pu continuer. Un accident difficile à expliquer, mais heureusement, je n’ai eu que des bleus. J’ai été malchanceux mais aussi chanceux car mon avantage sur mon coéquipier est resté le même et je suis toujours en tête du Championnat. Avant de partir pour l’Argentine, je me suis concentré sur ma condition physique car je ne suis toujours pas en pleine forme après l’accident de Portimão. ».

Pour son coéquipier Federico Caricasulo, deuxième à 10 points du Suisse, « Je me sentais à l’aise sur la moto à Magny-Cours. Je menais la course et j’avais déjà pris un léger avantage sur mes poursuivants. Tout allait bien quand j’ai soudain perdu l’adhérence et j’ai glissé. J’ai essayé de reprendre la course, mais dans une tentative de récupération rapide, j’ai probablement poussé un peu trop, et je suis tombé pour la deuxième fois, sans pouvoir recommencer. Dommage parce que j’ai raté une occasion. Cependant, comme Randy n’a pas pris de points, tout reste plus ou moins comme avant et je tenterai à nouveau ma chance ici en Argentine. »

Pour Jules Cluzel, après Magny-Cours : « Belle qualif, deux beaux départs mais malheureusement il nous a manqué quelque chose pour pouvoir tenir jusqu’au bout. Malgré tout, nous rentrons avec 10 points supplémentaires et nous restons mathématiquement dans la course au titre. J’espérais mieux pour ma course nationale mais aussi pour le public et toute l’équipe. J’aurai l’occasion de faire mieux en Argentine ! »

D’après son coéquipier Corentin Perolari, « Je suis assez partagé car j’ai fait ma meilleure course de l’année à Magny-Cours, mais j’ai été gêné par la chute d’un concurrent. Malgré tout, j’avais un rythme qui aurait pu m’offrir une place sur le podium. Ma confiance se renforce pour l’Argentine, un circuit que j’apprécie beaucoup. »

Selon Lucas Mahias, « Je suis prêt pour un nouveau round sur un autre continent. Je ne connais pas encore cette piste argentine sur ma moto actuelle*, donc je ne sais pas comment ça va se passer, mais on va se donner à 100%. Je suis prêt à travailler dans la même direction qu’à Magny-Cours avec l’équipe et prêt à me battre pour la victoire. »

*Lucas avait établi le record des essais sur sa Yamaha en 2018.

Pour Jules Danilo, « Ce week-end c’est un nouveau circuit pour moi, mais j’ai fait mes devoirs, j’ai regardé beaucoup de vidéos et cela ressemble à un circuit de style GP assez normal.  Peut-être que l’adhérence ne sera pas aussi bonne au départ parce que ce n’est pas un endroit où beaucoup de championnats se déroulent, mais c’est à moi de m’adapter le plus rapidement possible.  Nous nous sommes vraiment trompés à Magny-Cours avec certaines choses, donc nous devrons réagir rapidement ici parce que j’ai vraiment besoin de faire un week-end solide et d’obtenir quelques points décents pour garder ce top 10 potentiel dans le Championnat.  Il faut donc partir du vendredi et construire jusqu’au dimanche, en savoir plus sur la moto et comment la piloter sur ce type de piste et faire le mieux possible ».

Pendant la première séance d’essais libres, Kyle Smith s’installait rapidement en tête en 1’50.069, suivi de près par Corentin Perolari, Raffaele de Rosa et Jules Cluzel. Le chrono du leader britannique n’était pas extraordinaire, mais s’expliquait par une poussière abondante sur la piste qui réduisait considérablement l’adhérence.

Smith améliorait en 1’48.654, précédant Jules Cluzel de 0.486. A la mi-séance, Perolari était huitième, Lucas Mahias dixième et Jules Danilo dix-neuvième. Mahias prenait le commandement en 1’48.262, mais Smith lui répliquait en 1’48.209.

Smith progressait de nouveau en 1’48.000, 0.2 devant Mahias, 0.5 devant Krummenacher et 0.8 devant Cluzel.

L’avantage final dans cette FP1 revenait à Ayrton Badovini en 1’47.437, 0.4 devant Krummenacher, 0.5 devant Perolari et Smith, 0.6 devant Viñales et Mahias, et 0.7 devant Cluzel.

Résultats de la première séance d’essais libres :

Lors de la FP2, Federico Caricasulo remontait en début de séance en huitième position, après une FP1 calamiteuse qui ne l’avait vu terminer que douzième. Il venait ainsi se placer dans les roues de Lucas Mahias sixième et Jules Cluzel septième (au classement confondu des deux sessions).

Ayrton Badovini, décidément très en verve, améliorait son propre meilleur temps en 1’47.177, alors que Jules Cluzel passait deuxième à 0.6 de la Kawasaki Pedercini. Puis Jules améliorait encore avec sa R6 du GMT 94 avec un chrono de 1’46.565, avec 0.6 d’avance sur Badovini et Kyle Smith, et 1.3 sur Randy Krummenacher et Corentin Perolari.

Lucas Mahias venait se placer en deuxième position derrière Jules Cluzel en 1’46.832. Il restait alors un peu plus d’une dizaine de minutes avant le drapeau à damier. Jules Danilo remontait à la treizième place.

Caricasulo se hissait à la troisième place derrière Cluzel et Mahias, puis son coéquipier Krummenacher passait quatrième devant Badovini, Smith et Perolari. Dans les deux dernières minutes, la première place changeait plusieurs fois de propriétaire, et finalement c’était Corentin Perolari qui réussissait à s’imposer en 1’46.246. Il avait su parfaitement gérer sa fin de séance malgré une piste à l’adhérence compliquée et cela devrait lui donner, ainsi qu’à toute son équipe, un moral d’enfer pour la suite du weekend. Forza Corentin !

Résultats confondus de la première journée d’essais libres :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’43.026 par Lucas Mahias (Yamaha) en 2018

Record du tour : 1’43.818 par Sandro Cortese (Yamaha) en 2018

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Photos © worldsbk.com, constructeurs, équipes et partenaires

Tous les articles sur les Pilotes : Jules Danilo, Lucas Mahias

Tous les articles sur les Teams :