Si certains doutent de l’adage voulant que le malheur des uns fasse le bonheur des autres, le déroulé de la présente saison WSBK a valeur de cas concret pour définitivement convaincre de sa véracité. L’entame de campagne était une démonstration d’Álvaro Bautista sur sa nouvelle Ducati Panigale V4 R. Le maître des lieux et de la discipline depuis quatre ans Jonathan Rea se demandait même s’il allait gagner une course cette année. Puis le vent a tourné et c’est maintenant l’homme à la moto verte qui parade devant son homologue à la machine rouge…

Le champion en titre, Jonathan Rea, est revenu en tête du classement général du Superbike 2019, en raison non seulement des erreurs commises par Álvaro Bautista, mais aussi grâce à sa régularité dans le haut de la hiérarchie. Ainsi, lorsque l’Irlandais du Nord commettait une erreur, il était au pire en cinquième position sous le drapeau à damiers, ce qui s’est produit à trois occasions cette saison. En revanche, les mauvaises passes d’Álvaro Bautista sont carrément synonymes de chute. C’est ce qui fera la différence à l’heure des comptes dans cette catégorie décidément pleine de surprises.

Le quadruple champion du monde a remporté huit des douze dernières courses et, avec sa 79e victoire signée ce samedi, il a porté son avance au championnat à 49 points. Sa victoire dans la première course à Laguna Seca était souveraine et contrôlée, avec seulement les dix premiers tours sous pression pour le pilote Kawasaki.

« J’ai senti que les pilotes de la Ducati se rapprochaient de moi, mais je sentais toujours que j’étais toujours la référence ici » a déclaré Rea. « J’ai tout donné dès le premier tour et j’avais un léger avantage sur eux au virage 1. Au début, j’ai pu rester en tête. Laguna Seca est une piste difficile. Il s’agissait de ne pas commettre d’erreur. Physiquement, je me sentais bien et j’aurais pu faire de la moto toute la journée ».

L’Irlandais du Nord n’a été ralenti que par les pneus. « Les dix derniers tours ont été un peu compliqués, car le pneu arrière a perdu de l’adhérence » a admis Rea. « Il y a un an, j’avais des problèmes avec le pneu avant, maintenant l’inverse. Pour moi, tous les pneus Pirelli sont très similaires ici. Même le pneu Superpole Race est comparable aux pneus de course standard. Je pense que nous pouvons encore améliorer la moto dimanche. Nous utiliserons probablement la gomme SCX pour la course de sprint. Avec seulement dix tours, vous n’avez plus à vous soucier de l’usure ».

Après la quatrième chute de la star de Ducati, Rea compte 49 points d’avance sur l’Espagnol. Pour le champion du monde, le cinquième titre qui était impensable en entame de campagne se présente à présent comme une possibilité… « Alvaro est en perte de vitesse, mais mon avance n’est pas assez grande. Toutes sortes de choses peuvent encore se produire. Il reste encore beaucoup, beaucoup d’épreuves avec trois courses chaque week-end », a averti le Britannique. « Je dois continuer mon travail, je pense que nous pouvons faire quelque chose de bien dimanche. Je vais aborder chaque course comme d’habitude. Mais je dois admettre que la situation actuelle est vraiment géniale ! ».

Classement de la Coupe du Monde WSBK après la manche 1 à Laguna Seca:

1 Jonathan Rea (Kawasaki), 401 points
2 Álvaro Bautista (Ducati), 352
3 Michael van der Mark (Yamaha), 215
4 Alex Lowes (Yamaha), 203ème
5 Leon Haslam (Kawasaki), 187
6. Toprak Razgatlioglu (Kawasaki), 169
7. Tom Sykes (BMW), 152
8 Chaz Davies (Ducati), 150
9 Marco Melandri (Yamaha), 131
10. Sandro Cortese (Yamaha), 98

 

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :